Saint Thibaud de Vienne, évêque et confesseur (1001)

Le père de Thibaud était de race franque et sa mère, nièce du roi de Bourgogne. Il naquit à Tolvon, près de Voiron, et fut élevé chez le roi Conrad qui le traita comme un fils. Après la mort de l’archevêque de Vienne, Sobon, le siège resta longtemps vacant, car l’aristocratie laïque voulait imposer un de ses candidats au clergé qui le refusait systématiquement. Pour en finir le roi proposa Thibaud et l’accord se fit immédiatement sur son nom. Il fut sacré le 8 mars 957, premier dimanche de Carême ; il avait 30 ans. Quand ses parents moururent, il disposa de ses grands biens pour les pauvres et affranchit nombre de serfs. Sur son initiative, eut lieu à Anse, dans le diocèse de Lyon en 994, un concile qui réunit les évêques des trois provinces de Lyon, de Vienne et de Tarentaise. Furent confirmées les possessions de Cluny et de Saint-Barnard de Romans ; fut interdite la chasse aux clercs, les clercs mariés furent punis, et il fut rappelé aux prêtres l’obligation de porter le viatique. Thibaud mourut le 21 mai 1001, après un pontificat de 44 ans. •

Abbé V.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.