L’ivresse du pouvoir

Asseyez-vous. Respirez profondément : inspirez, expirez, doucement, et plusieurs fois d’affilée. Maintenant, lisez : Emmanuel Macron a appelé Jean-Marie Bigard, par l’intermédiaire de Patrick Sébastien. La Cinquième République, la République, voire la France, s’il lui restait des oripeaux de son ancienne dignité, semble avoir définitivement capitulé. Le drapeau blanc qu’elle hisse n’est pas celui de ses rois. […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :

Je m'inscris à la newsletter de Présent
ou bien


Un commentaire sur “L’ivresse du pouvoir

  1. Chaque jour un mot une phrase et maintenant un coup de fil. Pour exister, tout simplement, car il n’a aucune consistance. Comme le système, tout est faux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.