Bras de fer entre l’évêché maronite de Byblos et le Hezbollah

De notre correspondante au Liban. – « Cette terre est nôtre et nous l’exploiterons », a clairement affirmé l’évêque Antoine Nabil Andari tout en déplorant la passivité des autorités juridiques, politiques et sécuritaires. L’affaire n’est pas nouvelle et ses racines remontent au XIXe siècle, lorsque l’Eglise maronite a acheté ces terres de Lassa, une enclave shiite de l’arrière-pays de […]

Sophie Akl Chedid

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.