Klaus Iohannis et le bon nationalisme des europhiles

Vu la panoplie des lauréats de ces dernières années, y compris Emmanuel Macron en 2018, le choix du président roumain Klaus Iohannis comme lauréat du prix Charlemagne 2020 n’était pas une surprise. C’est un eurofédéraliste et un progressiste comme Macron, même s’il appartient en théorie à la droite roumaine. En Roumanie, c’est la gauche qui a […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.