Québec : les racialistes noirs adoubés par les médias

De notre correspondant au Québec. – Depuis les évènements de George Floyd, la Ligue des noirs nouvelle génération, organisme racialiste, s’est retrouvée à l’avant-plan de l’actualité québécoise. Si elle était inconnue du public jusqu’à tout récemment, la dirigeante de la Ligue, Anastasia Marcelin, est devenue une personnalité médiatique en quelques jours à peine, appelée à commenter l’actualité, le racisme, etc. Présentée par les médias comme une militante opposée au racisme, elle semble pourtant avoir une conception bien à elle de ce combat. On n’est pas loin de l’épisode des « souchiens » d’Houria Bouteldja.

En novembre dernier la militante avait publié une vidéo pour le moins haineuse dans laquelle elle qualifiait les Québécois d’ « ostie de paresseux sur le bien-être social » qui vivraient sur le dos des immigrants, des propos qui pourraient être sanctionné par les lois en vigueur.

Et malgré tout, les médias québécois continuent de la traiter comme une interlocutrice respectable et crédible.

Remi Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.