Connexion
S'abonner

Lectures de déconfinement

Jetant par-dessus les moulins mes éditions Budé et autres volumes inachevés, j’ouvre fin mai-début juin les suppléments littéraires ressuscités du Monde, du Figaro, de Libération. Horreur : rien n’a changé ! Ils se ressemblent même de plus en plus ! Fin mai, c’est partout « gloire à François Sureau », l’avocat à la pipe au bec et à la bonne conscience immigrationniste [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !