La boîte à Sardine

Goupillières, le 27 juin Ma Tantine, Statues peinturlurées, dégradées : je m’amuse beaucoup ces temps-ci à voir le serpent de l’antiracisme se mordre la queue. Cet antiracisme des années 1980 qui inventait un racisme inexistant, et qui maintenant dissimule à peine son racisme réel sous l’euphémisme de « racialisme » : la boucle est bouclée. L’ouroboros de la haine […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.