Mac Orlan, une gueule d’atmosphère

« J’ai l’habitude de vivre dans un décor quotidien où un radis est un radis. Cela, à la rigueur, peut paraître optimiste. » Du prolifique Mac Orlan, grand raconteur d’aventures mort il y a cinquante ans (le 27 juin 1970), que dire ? Homme de coups de cœur, il écrivait par sympathie pour ses sujets. Le Montmartrois aimait la pègre […]

Samuel Martin

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.