Ce péril jaune qui ébranla la Macronésie

Se voulant, à l’initiative d’Emmanuel Macron, une réponse à la crise des Gilets jaunes, la Convention citoyenne pour le climat a conclu ses neuf mois d’assises avec une « immense fierté », sentiment que ne partage pas Marine Le Pen qui accuse les 150 conventionnels tirés au sort d’avoir « accouché de propositions toutes plus loufoques les unes que les […]

Camille Galic

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Ce péril jaune qui ébranla la Macronésie

  1. Convention citoyenne bidon :

    250.000 personnes choisies selon des critères et non par hasard. Puis un tirage au sort … qui fit ressortir Cohn Bendit !

    Les tirés devaient être ” écologistes convaincus ”

    Ils devaient accepter les objectifs du gouvernement !
    Ils ont été rémunérés …

    Présidés par Tubiana et un directeur de Terra Nova !
    Observés par 15 professionnels …

    Et endoctrinés par une présidente du GIEC !!!

    Bref cette pseudo convention citoyenne est un mini ministère orwellien de la Vérité. Du LREM grand teint, tout en mensonge et en fourberie.

    Source : Politique Magazine

    De quoi faire récuser cette convention par le conseil constitutionnel. Un peu d’audace MLP !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.