Commémoration de saint Paul

A cheval, il allait de Jérusalem à Damas. Portant des lettres du grand prêtre qui lui reconnaissaient le droit de traquer ces juifs infidèles devenus disciples du Christ, « il respirait la menace et la mort ». Ses captifs, il les conduirait ensuite enchaînés à la ville sainte.

Mais tout à coup, une lumière plus éblouissante que le soleil d’Orient le fait tomber de son cheval. « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? », lui dit une voix qui venait d’en haut. « Qui êtes-vous, Seigneur ? » La voix reprit : « Je suis Jésus que tu persécutes. »

Lorsque Saul se releva, c’était un autre homme. Il était maintenant Paul, l’apôtre choisi. Jamais, au cours de sa vie, dans ses longues campagnes, devant les foules et à l’instant de son martyre, il n’oubliera ce qu’il avait vu à Damas : le Christ glorifié dans le ciel, et souffrant, persécuté sur terre dans son corps mystique… Jésus et l’Eglise ne font qu’un. •

Abbé V.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.