Une lettre adressée à Stéphane Bern

Monsieur,

Le lundi soir 15 juin, votre émission de télévision dite « Secrets d’histoire » et consacrée à de Gaulle s’est terminée sur une désinformation parfaitement calomnieuse.

S’agissant de la visite du président déchu à Franco, vous avez qualifié ce dernier de « dictateur grabataire qui avait serré la main d’Hitler » [sic].

En premier lieu, le régent d’Espagne n’était nullement « grabataire » cette année-là, comme le prouvaient d’ailleurs les images de votre propre émission au même moment.

En second lieu, s’il est vrai qu’il avait serré la main d’Hitler à Hendaye pour d’ailleurs lui refuser toutes ses requêtes, vous taisez lâchement et hypocritement le fait qu’à Munich en 1938, les ténors de la gauche française, l’imposteur Daladier et le stupide Georges Bonnet, ainsi que Chamberlain, avaient fait de même !

Je joins à toutes fins utiles un extrait de l’écrivain républicain espagnol Michel del Castillo signalant dans son ouvrage Le Temps de Franco (Fayard, 2008, p. 363) que de Gaulle avait trouvé le généralissime « très fin, très intelligent ». Il est vrai que vous le ravalez au rang de « colonel » dans votre magazine Secrets d’histoire n° 26-3 (2020), p. 114, à propos de l’année 1936…

Il vous faut changer de métier, Monsieur.

Jean-Paul Besse

Docteur en histoire •

Présent

Un commentaire sur “Une lettre adressée à Stéphane Bern

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.