Connexion
S'abonner

Rimbaud – Fallois : ciné et photo

On connaît les trois photos – trois portraits de lui-même – envoyés par Arthur Rimbaud à sa famille en 1883. Trois pauvres choses. Mal lavées, ces épreuves rendent son visage à peine « lisible ». Curieusement, les photos qu’il a faites de son adjoint, le Grec Sotiro, et d’un fabricant de sacs, sont assez réussies. Dans un livre, [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés