La boîte à Sardine

Saint-Pompon, le 1er août Ma Sardine, L’incendiaire de la cathédrale a, aux dires d’un bon catholique se pâmant d’aise devant les caméras, « voulu exprimer sa douleur ». Je ne peux m’empêcher de me demander de quelle façon ce crétin exprimerait sa douleur si je m’occupais de son cas. Pas longtemps, hein. Juste quelques minutes. J’ai justement retrouvé […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.