Connexion
S'abonner

Le cinéma vu de droite : “Les Oies sauvages”

Longtemps, l’action des mercenaires a été associée à la terre africaine. Les Oies sauvages (1978) témoignent de cette période. Le film détient un certain nombre d’atouts que ne possède pas, sur un sujet voisin, Le Dernier train du Katanga (1968). Il y a d’abord le metteur en scène, Andrew V. McLaglen, héritier spirituel de John Ford [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !