Génocide en Vendée : l’explication par le « groupe criminel » 

L’historien Jacques Villemain a accordé un entretien à « Valeurs Actuelles » la semaine passée (3 septembre 2020), à l’occasion de la publication de son nouveau livre « Génocide en Vendée » (Cerf). Un entretien de près de quatre pages fouillé, documenté, intéressant, même si pour ma part je ne découvre rien de nouveau à l’évocation des massacres commis dans ce territoire que je connais bien, dont le courageux et persévérant Reynald Secher avait déjà dit l’essentiel, dès 1986. Là où tout s’écroule, après un exposé pourtant très convaincant des faits, c’est lorsque Jacques Villemain affirme : «  … c’est bien un génocide, ce n’est pas la République qui l’a commis, mais un groupe criminel qui s’est emparé du pouvoir pendant un an…/… 1793-1794 est un épisode (sic) terroriste et génocidaire avec lequel notre République actuelle n’a rien de commun, ni institutionnellement, ni idéologiquement… ». Quel aveuglement effarant… Et quelle méconnaissance des fondements politiques, religieux et philosophiques de ce régime ! C’est pourtant bel et bien au nom de la République et de ses fameuses « valeurs » que hommes, femmes et enfants ont été massacrés par dizaines de milliers de 1793 à 1796. À cette aune, remplaçons « République » par « communisme », 1793 par 1917 et expliquons tranquillement la barbarie soviétique par le coup du petit « groupe criminel »… Il reste encore beaucoup de travail à accomplir avant de parvenir à rétablir la vérité pleine et entière sur cette sombre période de l’Histoire de France.

Arnaud Robert

3 commentaires sur “Génocide en Vendée : l’explication par le « groupe criminel » 

  1. POURQUOI, PRESENT, TENEZ VOUS-TANT AU MAINTIEN DE CE R EGIME RESPONSABLE DU GENEOCIDE DE LA VENDéE? LA RéPUBLIQUE? POURQUOI, DITES-VOUS QUE LES HOMMES POLITIQUES LES PLUS IMPORTANTS DU XIXe SIECLE SONT DESCHANEL ET CLEMENCEAU, ALORS QUE LES 2 PLUS GRANDS HOMMES D’ETAT MONDIAUX DU XIXE SIECLE, LES 2 PLUS IMPORTANTS, EX AEQUO ONT ETE GUILLAUME 1ER, OTTO VON BISMARCK, A LORS QUE CLEMENCEAU AJUSTIFIé PUBLIQUEMENT LE GENOCIDE D E LA VENDéE PAR LA REPUBLIQUE, ETAIT FRANC-MAçON, FRANC-MAçONNERIE QUI VEUT UN MONDE SANS DIEU, ALORS QUE MOI JE SUIS POUR LE REGIME POUR LEQUEL SE SONT BATTUS LES CHOUANS, LA MONARCHIE HEREDITAIRE, ABSOLUE, CHRETIENNE. D’AILLEURS CITEZ-MOI UN SEUL PRESIDENT QUI AIT ETE BEATIFIE. EN FRANCE, JE PEUX VOUS CITER LOUIS IX DEVENU SAINT LOUIS ( COMME EN HONGRIE, ETIENNE 1ER DEVENU SAINT ETIENNE ) ET MOI J’AI ETE AU PUY DU FOU, ECOUTE DES VENDEENS ET CES VENDEENS M’ONT DIT QUE POUR LES VENDEENS, CLEMENCEAU EST UN TRAITRE

  2. Je ne répond pas comme Sabary.
    Du petit groupe criminel, nouvellement inventé, je retiens la persistante volonté de montrer le révolution française comme un phénomène humain, estimable. Cette révolution française qui ne veut que la liberté du peuple de France en l’affranchissant de toutes les pressions et sujétions liées à l’ancien régime honni.
    Reste que l’argument du petit groupe criminel devrait devenir le moteur de tous les instants de l’histoire de France depuis cette révolution française qui resterait un phénomène humain, estimable.
    Il est très malheureux que ce petit groupe criminel ait agi aussi souvent, sans jamais avoir été jugulé que par d’autres petits groupes criminels utilisant les mêmes procédés et moyens d’élimination sommaire des gêneurs.
    Préparons nous à cette nouvelle épreuve dans notre attitude et notre comportement pour tenter de faire gagner notre idée force : la république issue de la révolution n’est pas le meilleur régime pour orienter et diriger notre France.

  3. Et ” pan ” sur le VA ! Bravo pour votre juste remontrance Arnaud Robert car ce journal qui se dit être de droite n’aurait pas du laisser impuni ce mensonge.

    Olivier : je te signale qu’en internet, écrire en majuscule signifie un cri de la part de son rédacteur. Alors à ce rythme d’utilisation des majuscules tu vas prendre une extinction de voix ! Mdr …
    En plus c’est illisible.

    Jean Gabaroux : je dirai même plus … La république à la française née en 1792 est le pire des régimes.
    Je peine surtout à employer le mot de république pour qualifier un régime, puisqu’il ne veut rien dire d’autre que Rex Publica ” la chose publique “.
    J’y répugne aussi car la République française fut inventée pour remplacer le beau Royaume de France, et les révolutionnaires ont exprimé ainsi qu’il n’y auraitt plus d’autre France ni d’autre régime que ” leur ” République. Et on est toujours dans cette escroquerie : la République est une et indivisible… mais Cela n’est pas une définition . Mdr.
    Sauf que dépendants maintenant d’intérêts mondialistes étrangers nous vivons dans une ” république bananière “.
    Et puis … la ” république ” me rappelle les pires régimes qui comme l’URSS, la République Populaire de Chine, et les Républiques Islamiques…

    Démocratie je comprends, monarchie je comprends ce sont les deux modes de régime de Rex Publica et oui assurément la démocratie à la française est le plus mauvais régime qui soit … après la République Dèmocratique Allemande.

    Ni les Suisses ni les Etats-Uniens ne vivent en république. Ils en ont eux trop peur : ils ont du lire le traité de Jean Bodin ” Les 6 principes de la république “. Fuyons donc cette république une et indivisible née dans le sang du régicide et de génocides. Laissons ce terme aux Grecs anciens.
    pour info : les Académiciens ont eu un mal fou à faire le tour de mot ( voir le dico de l’ Académie Française ). ReMdr…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.