Entretien avec David Gattegno : « Brasillach, éternel jeune homme »

— Pardès vient de republier Notre avant-guerre (voir Présent du 5 septembre) ; vous avez contribué à cette nouvelle édition ; comment et pourquoi ? — Il fallait que ce livre puisse être simplement « accessible » au lecteur du XXIe siècle, comme il avait été directement à la portée de celui des années quarante du XXe. Nous avons introduit une imagerie […]

François Franc

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.