La chronique de Livr’arbitres : des mots pour la peinture

Il n’est plus de musées possibles, tous saccagés par des troupeaux de touristes que nul ne se décide pourtant à mener à l’abattoir. La peinture est réduite au silence, elle qui appelle une contemplation lente, silencieuse, solitaire ; si bien qu’égaré dans une exposition un homme sensé ne rêve que de mitrailleuses lourdes, de fleuves de […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.