Pierre de Villiers ? Toujours sans moi !

Le coup de gueule d’Alain Sanders Dans Présent du 3 décembre 2019 – comme le temps passe –, Camille Galic avait rhabillé pour l’hiver le général de Villiers qu’on essayait déjà, à l’époque, de nous refourguer comme un salutaire recours. J’en avais remis une petite couche dans le numéro du 11 décembre en expliquant mes réticences – et le […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


3 commentaires sur “Pierre de Villiers ? Toujours sans moi !

  1. la question: Qui essaie de nous le “refourguer”? La “droite molle” qui a déjà préféré le LRmarcheur comme président? Nonobstant certaines qualités particulières que cet officier général doit avoir, il n’apparaît vraiment pas pas comme l’homme de la situation quasiment désespérée dans laquelle se trouve notre pauvre pays. On aimerait se tromper! Bref, on n’est pas aidé.

  2. Excellent article au jugement sûr et honnête envers un serviteur zélé de la république maçonnique. Sauf exception, on ne peut compter sur aucun des officiers généraux en place ou en deuxième section car ils ont tous été évalués puis promus sur leur suivisme muet. Une part initiés, une part à la neutralité confortable et une infime part du bon côté mais juste pour faire accroire à l’impartialité. L’espoir viendra d’un inconnu, civil ou militaire, peu importe, libre des pressions maçonniques, à l’âme forgée, prêt à sauver la France. Demain ou dans trente ans, nul ne le sait, mais Seigneur, épargnez-nous ces lèche-bottes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.