États-unis : le CFR, « cerveau » du Deep State

De notre correspondant permanent aux Etats-Unis. – Le Deep State ? Littéralement, l’« Etat des profondeurs ». L’image évoque un Etat de l’ombre, un Etat caché et mystérieux. Bref, un Etat dans l’Etat, une structure, un appareil semi-clandestin qui suggère un complot permanent. Le mot est lâché : complot. L’idée gène, offusque et même révolte. Le politiquement correct s’en […]

Christian Daisug

Pour poursuivre la lecture :


5 commentaires sur “États-unis : le CFR, « cerveau » du Deep State

  1. Cela marche parce que Trump est efficace et a réussi pas mal de choses.
    C’est l’esprit d’initiative et la capacité à réussir (que n’avait pas GW Bush) qui ont été fondamentaux dans la politique de Trump.
    Il eût fallu qu’il fût encore plus dans la rapidité et la réussite pour être sûr d’être réélu.

  2. Ouf … enfin un article sur le “Council of foreign relations”.
    À suivre évidemment car une fois qu’on a commencé à regarder d’où vient le CFR, ce qu’il fait, et qui sont ses plus de 5.000 membres et 100 grandes entreprises aux côtés des grands banquiers fondateurs ( Rockefeller, etc ) on analyse différemment tout ce qui se passe aux USA et dans le monde.
    Le CFR est bien sûr l’initiateur et le grand maître du “Deep State” et des tentacules vont très loin …
    et Soros n’est qu’un de ses membres.
    Bravo et merci Christian Dasung d’avoir fait ce saut !

  3. Cet immense pays organisé en une confédération de 50 états, est sous l’emprise du CFR créé par les banquiers américains ( qui prirent la suite du RIFA le Royal Instituts or Foreign Affairs des banquiers londoniens Rotschild et cnie ) et qui dominent aussi la plus grande partie du monde.

    Mais les ” Pères fondateurs ” ont donné aux États-Unis une constitution assez fantastique pour que le système démocratique, pourtant pervertissable, ne puisse empêcher un homme de se mettre en travers du CGR.FR. Donald Trump.

    Trump n’est pas le premier grand président des USA. Il y en eu d’autres qui ne furent pas des potiches, et qui le payèrent parfois de leur vie.

    Mais admettons qu’il a réussi un parcours sans faute jusqu’à présent, malgré les effroyables manoeuvres menées contre lui par le Deep Stage.

    Il faut le regarder dans un.de ses rallyes qu’il mène tous les jours sur un aéroport dans un état différent. Les révélations qui fusent actuellement contre la ” famille criminelle des Biden ” lui permettent de porter des coups très durs contre Biden, auprès duquel Hillary Clinton était une gamine en termes de perversion selon ses termes.

    Ce soir en Géorgie où il est très bon et très bien au milieu du vrai peuple américain :

    https://www.washingtonexaminer.com/news/watch-live-trump-holds-georgia-rally

    Les systèmes démocratiques occidentaux sont ainsi faits qu’il faut des hommes de cette qualité pour pouvoir nous sauver – peut être – des griffes mondialistes du CFR.

    Et ce CFR contrôle la France d’autant plus facilement que notre pays est sous le joug de révolutionnaires depuis 1789, exception faite des années de restauration de la monarchie.

    Nous n’avons PAS en France un tel homme de cette trempe actuellement ! Hélas.

  4. Un long discours de presque 2 heures et surtout un grand discours de politique générale où, il rêgle son compte à Biden ( Sleeply Joe ) et à d’autres et traite largement les sujets intérieurs et extérieurs … sans note comme toujours.

    Un discours construit et posé, précis et … enthousiasmant pour ses milliers de supporters présents ( on les comprend et on doit les envier ! ) alors que Biden ne rallie que 10 à 15 personnes pour ses rallyes bidonnés.

    Un discours de paix aussi, promettant d’achever le retour de tous les soldats, et d’espoir en rappelant son action en cours pour donner les soins ( gratuits ) à tous les seniors atteints du virus chinois, comme pour lui ! Effectivement le virus est loin de Trump déjà grâce à Dieu et il proclame d’ailleurs à la fin : ” IN GOD WE TRUST ” sous les applaudissements, heureux pays en cela.

    A mon avis un discours susceptible de marquer ses supporters et l’appareil républicain, car Trump est monté un cran au dessus des précédents rallyes, par la durée et le contenu.

    À la fin le président-candidat quitte le podium en dansant sur la chanson YMCA et passe à travers la foule pour regagner son auto qui l’emmènera vers l’avion parqué ce soir un peu plus loin.

    @
    I wish we have such a great man in France !
    Non que je sois un adorateur de Trump mais je reconnais ses qualités, dont son intelligence, sa vivacité, sa force de travail et sa bonté indéniable – il agit en chrétien véritable – ainsi que son amour évident pour tous les Américains.
    Je me répète : il nous faudrait un tel homme exceptionnel pour lutter contre l’ ” état des profondeurs ” et le régime tyrannique et les vaincre ensemble, lui et nous. Nous c’est à dire le vrai peuple de France.

    Qu’en pensez vous Christian Daisug vous qui pouvez voir la France avec recul ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.