Meurtre de Victorine Dartois – Les aveux incomplets d’une racaille multirécidiviste

Interpellé mardi dernier sur une aire de repos d’autoroute grâce au témoignage d’un proche auquel il s’était confié, le multirécidiviste Ludovic Bertin, dont les médias n’ont – contrairement à leur habitude – pas tardé à dévoiler le nom mais se gardent bien en revanche de publier le portrait, a donc fini par passer aux aveux jeudi. Des […]

Franck Deletraz

Pour poursuivre la lecture :


2 commentaires sur “Meurtre de Victorine Dartois – Les aveux incomplets d’une racaille multirécidiviste

  1. Après l’assassinat de Victorine, voici une nième victime en la personne d’un professeur, décapité lui … sa tête photographiée par l’assassin a été immédiatement retirée des réseaux sociaux en France, mais elle est visible aux États Unis, gisant sur la route, lieu de la décapitation, avec la déclaration de l’assassin à la gloire de son dieu !

    ” Au nom d’Allah le très Miséricordieux…
    ” De Abdullah à marcon … j’ai exécuté un de tes chiens … etc. ”

    J’ai vu ceci par hasard en feuilletant le Gatewaypundit. La photo a été censurée par le Gatewaypundit, par respect ” but it is still horrific” ”

    https://www.thegatewaypundit.com/2020/10/breaking-terrorist-boasted-beheading-man-paris-twitter-posted-graphic-photo-victims-severed-head/

    Les Français ne verront pas ce tweet et nos dirigeants feront encore une fois tout ce qu’il faut pour cacher la vérité : des islamistes tuent de façon atroce des Francs depuis des années.

    “Le poids des mots le choc des photos” comme disait Paris Match : il ne s’agit pas de montrer à l’envie l’horreur de ces assassinats, mais il est évident que si les médias avaient diffusé les images des personnes massacrées à la kalachnikov chez Charly Hebdo, au Bataclan, et de tous les autres martyrs ailleurs en France – combien de centaines au total ? – les discours anesthésiants de nos gouvernants n’auraient jamais réuissir à tromper si longtemps le peuple, depuis les années que se perpétuent les assassinats tous plus horribles les uns que les autres.

    A cacher la vérité, à ne pas expulser les milliers de dangereux islamistes répertoriés, à laisser rentrer des islamistes de retour de leur djihad en Syrie, à ( laisser ? ) libérer 200 islamistes au Mali, à mettre des années pour faire le procès Charlie Hebdo, à ne pas fouiller les banlieues pour retrouver les caches d’armes, etc. etc. tous nos dirigeants ont été et sont complices de fait de ces assassins qui ne cessent et hélas, dans ces conditions, ne cesseront de tuer.

  2. Dimanche soir. Retour sur l’horrible nouvelle décapitation d’un Franc, parmi tant d’autres victimes de l’islamisme en France.

    C’est effectivement reparti avec nos dirigeants mondialistes et leurs complices qui voient dans cet assassinat par décapitation ” un attentat terroriste contre les valeurs de la république ” … la grosse ficelle est ressortie pour à la fois faire oublier un assassinat supplémentaire d’un Franc par un islamiste – car il ne s’agit pas d’un attentat mais de l’application de la loi islamique. Et faire avancer le laïcisme qui fait la guerre au christianisme dans notre royal pays depuis la révolution.

    Et bien sûr c’est ” tout le corps enseignant qui est visé ” … blabla. Discours bien différent de ceux tenus après l’égorgement du père Hamel où on n’entendit pas que toute l’Eglise est visée, ni celui de l’étranglement de Victorine où on n’entendit pas que toutes les jeunes femmes de France sont visées.

    On apprend aussi que les services du gouvernement sont encore une fois complices des islamistes : la hiérarchie du lysée s’apprêtait à faire ” rappeler à l’ordre ” le professeur par un inspecteur du restorat, et les services de sécurité intérieure n’ont pas réagi après qu’une quasi fatwa fut diffusée par la mosquée de Pantin pour désigner la victime à la communauté islamique sur un réseau social. Alors que l’ enseignant avait exprimé se sentir menacé, il aurait dû être protégé immédiatement voire exfiltré comme dans une zône de guerre, son nom et son adresse étaient aussi diffusés : dès lors il était condamné.

    Et qu’on arrête de nous bassiner avec la liberté d’expression et le soi-disant droit au blasphème. D’une part il n’y a plus de liberté d’expression depuis longtemps dans notre malheureux pays où les juges condamnent ceux qui disent la vérité – de Brigitte Bardot qui lutte contre l’égorgement barbare des brebis et des vaches, jusqu’à Renault Camus, ceux de Génération Identitaire et tant d’autres ;

    Quant au faux droit au blasphème c’est surtout un moyen permanent permettant de publier d’horribles dessins mettant en scène des prélats catholiques et jusqu’à Jésus-Christ le Fils de Dieu ! et permettre de traîner dans la boue les papes JP II puis Benoît XVI dont se délectent les néo-marxistes. Hélas les évêques de France ne font jamais fait de procès à C.H.
    Car la lutte contre l’islam ( l’obscurantisme selon Macron ) ne passe pas par la publication de caricatures – souvent dégoutantes au demeurant – mais par l’exposé des principes de cette idéologie mortifère qui combat la civilisation chrétienne et tuent les Chrétiens depuis 14 siècles : lire M T Urvoy serait plus pertinent.

    Enfin, un juge a été responsable en cassant la juste décision prise en.son temps par OPRA de refuser le statut de réfugiés politiques à la famille de l’assassin en l’absence d’un dossier probant, en se fondant sur le droit d’asile international ! Ce fut une décision politique et ce genre de décision contraire à notre droit est soutenu par le Conseil d’Etat politiquement immigrationniste. Et depuis celui qui n’était qu’un petit garçon aura été élevé dans la haine des Chrétiens, au frais de la fameuse république en tant que ” réfugié politique “. Lui même ayant obtenu automatiquement le droit d’asile à sa majorité, pour qu’il conserve avantages de toutes sortes qui vont avec pendant 10 ans. Cette famille n’avait rien à faire en France et aurait dû être refoulée en Russie.

    Les hommes-de-l’état français sont par ailleurs responsables de la fraude sociale en rapport avec l’immigration. Charles Pratz, inspecteur des Douanes, puis juge puis magistrat, a publié ( dans ” Le cartel des fraudes ” ) que selon les données contradictoires de Bercy, de l’INSEE et de la Cour des Comptes ! 12,4M de personnes nées à l’étranger bénéficient de prestations sociales alors qu’il n’en existe que 8,2M sur le territoire français : droit ouvert aux prestations maladie, prestations familiales et droits à la retraite.
    Le nombre de retraités nés à l’étranger est de 7,7M ce qui représente la moitié des 14,5M de retraités pensionnés par la sécurité Sociale.
    Au final, il chiffre la fraude sociale à 50 Milliards euros par an et 5 M de personnes bénéficient en France et à l’étranger de prestations sans y avoir droit.

    Cette hémorragie financière massive nous ruine, et elle accompagne les crimes de sang et le grand remplacement. Les hommes-de-l’état sont complices depuis des décennies, et responsables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.