Fatwa à Conflans-Sainte-Honorine

Personne ne peut aujourd’hui l’ignorer : à l’heure où les réseaux sociaux disposent d’un pouvoir de nuisance phénoménal, et où ces derniers sont surfréquentés par les partisans de l’islamo-terrorisme, pointer violemment du doigt Samuel Paty comme l’ont fait l’activiste salafiste Abdelhakim Sefrioui et le non moins islamiste Ibrahim C., dans une vidéo postée le 8 octobre sur YouTube, revenait ni plus ni moins à lancer une fatwa à l’encontre de ce professeur d’histoire-géographie du collège de Conflans. Reçue cinq sur cinq, cette véritable condamnation à mort n’aura d’ailleurs pas tardé à être mise à exécution puisque vendredi, soit huit jours à peine après la mise en ligne de cette vidéo, Samuel Paty était décapité par le djihadiste tchétchène Abdoullakh A. ! La vidéo est éloquente : sur fond de chants de religieux islamiques, Ibrahim C., père d’une élève qui s’était plainte, et Abdelhakim Sefrioui, membre du Conseil des imams de France, accusaient violemment l’enseignant, qualifié de « voyou », d’avoir commis « l’abject » en montrant des caricatures de Mahomet à ses élèves. S’ensuivaient alors un récit complètement mensonger de cette affaire par l’élève se disant « choquée », puis les pleurnicheries de son père Ibrahim appelant à « dire stop à ce voyou », et enfin une intervention de Sefrioui invitant tous les musulmans à exiger la suspension immédiate de l’enseignant et à se mobiliser. Et comme si cela ne suffisait pas, Ibrahim C. publiait un peu plus tard sur Facebook les nom et numéro de téléphone de Samuel Paty…

La responsabilité de ces deux individus dans le meurtre affreux de ce professeur d’histoire est d’autant moins contestable que leur profil, pour le moins édifiant, ne peut laisser le moindre doute sur le fait qu’ils savaient parfaitement ce qu’ils faisaient en lançant cet appel sur Internet. A commencer par Abdelhakim Sefrioui, figure particulière de l’islamisme, qui ne pouvait ignorer qu’une telle accusation publique avait valeur de fatwa. Un individu bien connu de nos services antiterroristes, puisqu’il est fiché S depuis des années, mais que l’Etat n’a, semble-t-il, pas jugé bon de rendre définitivement inoffensif… C’est ainsi que, en 2004 déjà, Sefrioui avait été repéré, après avoir mené plusieurs actions en faveur du port du voile islamique, dans la rue Jean-Pierre-Timbaud à Paris, connue pour être un bastion de l’islamisme dans la capitale. Repéré aussi pour son violent antisionisme, il avait fondé la même année le Collectif Cheikh Yassine (du nom du fondateur du Hamas, tué par l’armée israélienne en 2004), et avait également organisé durant des mois des manifestations devant la mosquée de Drancy, où officie l’imam détesté des salafistes Hassen Chalghoumi. Enfin, Sefrioui s’était fait à nouveau repérer en juillet 2014, en scandant notamment des slogans à la gloire du Hamas et du djihad islamique à l’occasion de manifestations pro-palestiniennes à Paris.

Quant à Ibrahim C., le père de l’élève de 4e à l’origine de cette ignoble cabale qui s’est terminée par la décapitation de Samuel Paty, on sait que, outre ses liens avec le CCIF, sa demi-sœur fait l’objet depuis 2014 d’un mandat d’arrêt international pour avoir rejoint l’Etat islamique en Syrie… Bref, autant d’éléments qui ont conduit l’Identitaire Damien Rieu à accuser dès vendredi soir sur Twitter « le Conseil des imams de France d’être directement responsable de la cabale contre le professeur Paty qui a mené à sa décapitation », mais aussi à demander à fort juste titre à ce que « cette organisation [soit] dissoute » et « ses membres arrêtés ». •

Franck Deletraz

4 commentaires sur “Fatwa à Conflans-Sainte-Honorine

  1. Oui il s’agit bien d’une grande dhimmitude pour beaucoup – à commencer par les grands et petits chefs dans la fonction publique – mais nos dirigeants mondialistes néo marxistes, vont plus loin : ils sont complices, actifs ou passifs de cette invasion islamique qui submerge déjà la France et des pays d’Europe.

    Car ce n’est pas une question de ” non nespect du prophète ” – même si je déplore la bêtise crasse de ce torchon qui déshonore la presse française avec ses caricatures ignobles contre tout ce qui n’est pas marxiste – qui fait que des musulmans assassinent des non-musulmans, chrétiens ou athés :

    Eric fut décapité, le père Hamel fut égorgé, Victorine fut étranglé … et tant d’autres assassinés jusque dans la Préfecture de Police à Paris, sans qu’il fut question de ” caricatures du prophète. Pas ” d’hommage national ” pour cette jeune femme française étranglée quelques jours seulement avant l’ assassinat de Samuel, ni pour aucun des autres martyrs.

    Et on sait bien que ce soudain amour pour la liberté d’expression manifesté par nos tyrans n’est qu’un écran qu’ils dressent constamment pour tenter de cacher les feux qui consument en réalité notre pays, lentement et sûrement, depuis des décennies. Je ne répète pas ici ce que j’ai commenté ce week en dans l’article consacré à Victorine.

    Il s’agit en réalité d’une invasion islamique qui frappe le Royal pays, avec la subversion et la guerre de basse intensité qui vont avec !

    Hélas nos mauvais dirigeants, et maintenant nos tyrans, ont livré depuis longtemps les clés de la France aux envahisseurs islamiques :

    droit d’asile, regroupement familial, soins et enseignements gratuits, CMU, retraites même pour les non cotisants, logements sociaux, abattages rituels, nourriture hallal à l’école, mosquées subventionnées, enseignants étrangers, piscine pour femmes, réquisitions d’immeubles dans toutes la France pour les “migrants” ! cartes bancaires et téléphones, djihadistes rapatriés, et … les “mineurs” etc etc …

    Plus le temps avance plus la Charia remplacera la Takia si un bouleversement politique ne renverse pas le cours de cette guerre qui nous est faite, sans que nous puissions réagir. Car il s’agit bien d’une guerre qui nous est menée sur le sol du Royal pays.

    Et sous prétexte de lutter contre ce faux séparatisme inventé, des lois et des règlements nouveaux viseront en fait les Francs qui résistent. Souvenons nous aussi comment ce pouvoir fit estropier des innocents ( gilets jaunes ) par dizaine en donnant ordre à ses polices de leur tirer dessus à bout portant.

    Au début de son mandat, usurpé grâce à la manipulation judiciaire de ” l’État des profondeurs ” ( je reprend l’expression de Christian Daisug pour traduire le Deep state ) ce président avertit les Français qu’ils allaient ” devoir vivre avec le terrorisme “.

    À nous de lui dire maintenant : Partez, partez, vous nous avez fait trop de mal !

  2. Dans une analyse des propos de Macron, le directeur du Jdihad Watch ( uméricain ) interprète : ” Ils ne nous diviseront pas ! ”

    Il va au delà du premier degré : selon Robert Spencer, ” ses paroles sont destinées à rassurer les Musulmans, en les assurant qu’il ne leur demandera pas d’abandonner les lois de l’ islam : tuer celui qui offense le prophète, celui qui répudie la foi islamique, etc. Il s’en abstiendra car ces sujets diviseraient les Français : la liberté ou la Sharia , c’est ce qui oppose pays libres et pays islamiques. ”

    …Macron is saying that he will do nothing to divide the supposedly happily united French people…

    Cette analyse est pertinente à mon avis : les lois islamiques sont le fonds de cette guerre qui nous est faite. Rappelons nous le bobard de Sarko avec son ” islam de France ” mort-né.

    https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/10/muslim-beheads-man-french-street-and-here-we-go-robert-spencer/

  3. quel qualificatif serait assez percutant pour decrier ce qui se passe en moi depuis 2017 j’ai pris conscience de ce deferlement incessant meme à ce jour de ces migrants ou avant d’arrivée un tri se fait à bord des embarcations chretiens jeté s à l’eau. aujourd’hui le delai pour arriver sur les cotes de l’espagne 24 heures.j ai toujours en memoire un immigré qui avait violé une jeune fille a ete relaxé pour le motif qu’il ne connaissait pas les codes de notre pays il y a une permission pour violer en france et ailleurs le contraire. avant en moi le dilemme incessant mes valeurs chretiennes et la realité s’affrontaient mais petit à petit cette derniere prend le dessus.assez de ces massacres comme les moines de thiberines, le pere hamel, et plus pres de nous un pere italien qui s’occupait d’un migrant sa recompense la mort. comment qualifier des hommes autrement que les sauvages. mon ressentiment dans notre cher pays l’est il encore?quel recours pour nous defendre la police non ni les militaires qu on envoyent dans d’autre pays et en contre partie les jeunes bras viennent chez nous faire les laveurs de vitres, gens de menage etc….mais ou sont ils le plus utiles ? pendant ce temps nos militaires meurent et je pense à leur famille pour certains ils ont plusieurs enfants. nous sommes nous les oublies car trop petit sur echelle sociale que fait on aux moutons, ont les egorges voila notre destinéé si l’on ne fait rien. je suis comme des milliers de français on ne croyes plus à rien la religion ? aides toi et le ciel t’aiderait i

  4. Organiser des petits bataillons de Légion étrangère armés à munitions réelles. Montrer un grand coup que la France n’est pas aux mains de quiconque ne l’aime pas… Résultats garantis immédiats..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.