La bienheureuse Jeanne, recluse (XVe siècle).

Le 11 février 1895, Léon XIII confirma le culte rendu à la bienheureuse Jeanne dont la fête fut désormais célébrée dans le diocèse de Toulouse. Il y avait longtemps qu’elle y était vénérée : l’archevêque de Toulouse, Bernard du Rosier (1452-1474), avait exhumé ses restes qui avaient été placés dans une châsse dans l’église des Carmes. En 1510, le chapitre général de l’ordre se proposa de la faire béatifier, mais ce projet resta sans suite. Le carme espagnol Marc-Antoine Alegre de Casanate (1590-1658) dans son Paradisus carmelitici decoris, paru à Lyon en 1639, rapporte que la bienheureuse Jeanne aurait reçu le scapulaire des mains de Simon Stock lui-même et qu’elle aurait ainsi été la première tertiaire carmélitaine. Elle aurait appartenu au second ordre et serait morte le 31 mars 1486. •

Abbé V.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.