L’islam à l’école : pas vraiment une surprise

La mort par décapitation du professeur français d’histoire-géographie Samuel Paty, près du collège où il enseignait, oblige dramatiquement la France à regarder les choses en face : l’islam gangrène l’école. Le fait que les musulmans bénéficient d’un statut particulier au sein de l’école est un secret de polichinelle. Champ de bataille et de conquête des musulmans, […]

Paul Vermeulen

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “L’islam à l’école : pas vraiment une surprise

  1. Les établissements d’enseignement français ne sont pas gangrènés uniquement par l’islamisme. Le marxisme y a fait son nid avant.

    Les lois de l’islam : tuer le musulman qui change de religion, tuer qui manque de respect au prophète, etc. sont également opposées à celles des sociétés chrétiennes et libres. Ces lois islamiques ne sont vraisemblablement pas enseignées dans ” l’école de la république “, pourtant il y a matière à les critiquer dans un cours d’Instruction civique, à propos de liberté.

    C’est là toute l’hypocrysie et la complicité des mondialistes et gauchistes avec leurs slogans, pour nier la vérité : ” l’obscurantisme … la liberté d’expression …. vous n’aurez pas ma haine … les valeurs de la république … Je suis Charlie … ” Et l’ignorance ou la stupidité de ceux qui suivent ces slogans.

    Alors que, pour arrêter les barbares qui sont en train de faire leurs nids dans le Royal pays : ceux qui prêchent, professent, ou acceptent en conscience ces lois islamiques mortifères devront être privés des bienfaits nationaux, et même déchus de la nationalité française. Si on veut gagner la guerre qui nous est faite, il faut la regarder en face et se battre avec les moyens appropriés.

    Mais aujourd’hui ce martyr parmi tant d’autres, est aussi une victime indirecte de ces répugnants dessins qui n’ont rien à voir avec la liberté d’expression.

    Ces pseudo caricatures, qui sont imbéciles sur le fond et vulgaires dans la forme, sont nées dans les cerveaux de révolutionnaires à court d’arguments : ils veulent humilier. Refusant de discuter du discours de Ratisbonne, ceux de Charlie Hebdo ont dessiné le pape en train de faire à un enfant ce que la décence m’interdit de nommer ici. Peut être incapables de lire des Hadiths, ils ne s’attachent pas à les critiquer avec l’intelligence nécessaire devant leur gravité. Ils ont la liberté de s’exprimer mais refusent de l’utiliser.

    Alors il faudra changer la loi pour que le parquet agisse contre les auteurs de telles fausses caricatures, puisque les évêques ne le font pas, et que les Musulmans ont des moyens … expéditifs : c’est leur loi supranationale et qui n’est pas prête à être réformée. C’est un problème mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.