Connexion
S'abonner

Macron aux frontières : le mythe d’un Schengen « plus cohérent »

Nous le savons depuis longtemps : si Macron, foncièrement acquis au « sans-frontiérisme » et au délirant principe de libre circulation des personnes comme des biens, n’a jamais envisagé un seul instant de rendre à notre pays le contrôle de ses frontières, en revanche il s’y entend pour multiplier les opérations de communication promettant aux Français le retour [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 11 novembre 2020

C'est bien de la poudre aux yeux pour nous aveugler, que ce spectacle permanent de LREM.

Pendant que TOUS les dirigeants mondialistes qui ont pris le pouvoir en Eurooe, dirigent les peuples européens vers les abîmes en faisant entrer par millions des populations musulmanes dans l'espace de Charlemagne ( et non de Schengen), regardons les peuples qui souffrent et meurent sous les couteaux de ces idéologues fantisés par une religion qui n'en est pas une :

Au Mozambique, les innocents meurent par milliers, dans l'indifférence de ces dirigeants mondialistes, dont hélas les dirigeants français qui crachent sur notre royal pays et déposent maintenant des gerbes de fleurs au pied de monuments à la gloire des assassins du FLN qui martyrisèrent les nôtres.

https://www.bbc.com/news/world-africa-54877202

51 jeunes hommes, décapités puis démembrés sur le seul fait qu'ils n'étaient pas musulmans. Ils s'ajoutent à la liste des martyrs de ce pays lusophone. Là-bas comme partout ailleurs et y compris chez nous, les musulmans n'ont pas besoin du prétexte de " caricatures " pour tuer afin d'imposer leur idélogie. Ne pas être musulman suffit !

Il serait temps de se souvenir de Charles Martel, et de l'histoire du Royaume d'Espagne qui mit 7 siècles avant de pouvoir enfin se libérer des envahisseurs musulmans ! À la fin le Royaume offrit aux musulmans la possibilté de rester mais fut bien obliger de constater que la cohabitation était impossible : pas un seul musulman ne fut alors plus toléreé sur le sol espagnol chrétien, et ce fut pour les musulmans soit la conversion au christianisme soit la déportation vers l'Afrique.

Pour se protéger durablement le Royaume espagnol poussa ensuite ses troupes sur toutes les rives sud de la Méditerranée, jusqu'à Tripoli, au Liban actuel. Hélas les Espagnols ne restèrent pas indéfiniment, deux siècles je crois. Et ce fut aussi le cas des soldats de France débarqués en 1830 pour sauver des Européens mis en esclavage sous le joug musulman, pour ceux qui n'avaient pas été assassinés par les pirates barbaresques : en 1962, un général à titre provisoire, condamné à mort pour fuite et désertion devant l'ennemi en 1940, et malgré cela parvenu au sommet par un coup d'état, trahi notre pays en livrant les territoires occupés qui étaient devenus des départements français. D'autres avant lui avaient déjà livré les territoires qui devinrent le Maroc et la Tunisie !

Et ce fut le début de l'invasion de la France et de l'Europe : le grand remplacement et l'islamisation. Ce ne sont pas les ignobles dessins de Charlie qu'il convient d'enseigner dans les écoles, mais cette histoire de la France, de l'Espagne, et des pays de la civilisation européenne chrétienne qui ont été attaqués par les musulmans, à Poitiers, à Lépante, à Constantinople, à Vienne, au Kosovo ... Il faut aussi repousser les musulmans qui ont envahis l'Europe : souvenons nous du sort des Espagnols pendant les siècles qu'ils subirent le joug musulman.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !