Connexion
S'abonner

Pourquoi il faut aider “Présent” !

Many mixed hands gently supporting a world globe. Environmental awareness but also travel or geography could apply here. The countries on the globe include Mexico, the United States and Canada, all the way up to the North Pole.

Présent vient de créer l’APFL, ou Association pour la presse française libre, qui permettra de recueillir vos dons et de vous procurer la défiscalisation légale du don à hauteur de 66 %, dans la limite de 20 % de vos impôts. Voici pourquoi la presse écrite et singulièrement Présent a besoin de ce soutien.

Présent a raconté par quel subterfuge le ministère de la Culture avait réussi à nous priver des aides légales à la presse quotidienne d’information générale et politique, au titre de 2019. Cette mesure aurait pu nous couler. Mais la générosité des lecteurs a contrecarré ces plans. Au titre de 2020, l’aide légale nous a été rétablie (environ 130 000 euros, tout de même), et notre action devant le tribunal administratif rétablira nos droits, selon toute vraisemblance… mais d’ici deux ans ou plus.

Une autre offensive se dessine : l’Etat semble vouloir transférer aux GAFAM, en particulier à Facebook et Google, le versement de ce type d’aides, dans le cadre des « droits voisins » (l’utilisation par les GAFAM des informations issues de la presse). Mais ces aides seront réservées à « la presse de qualité ». Les GAFAM ont publié une liste de médias qu’ils classent dans la presse de qualité. Très étrangement, Présent n’y figure pas ! Nous assistons en fait à une privatisation progressive de ces aides et à la disparition de la neutralité d’attribution. La loi Avia a montré l’exemple : la censure à l’égard des « messages de haine » est désormais confiée aux GAFAM. Soutenir les Identitaires, en dire du bien, est assimilé à un « message de haine », établir un lien quelconque entre immigration et terrorisme est aussi un « message de haine ». Le champ de la liberté d’expression se réduit considérablement.

On peut donc imaginer que, d’ici peu, il n’y ait plus d’aides légales pour des médias comme Présent, invités à frapper à la porte des GAFAM… qui ne s’ouvriront pas pour nous, puisque nous ne sommes pas « presse de qualité ».

C’est pourquoi, en cette fin d’année, vos dons (défiscalisables) sont plus que jamais essentiels à la poursuite de la parution du journal. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !