État de droit – Orbán compare l’UE à l’URSS

Alors qu’il s’exprimait ce vendredi à la radio hongroise, Viktor Orbán a mis en garde contre le projet de mécanisme faisant dépendre le budget européen d’un État de droit mal défini, assurant que l’adoption de ce mécanisme risquait de transformer l’UE en une nouvelle version de l’Union soviétique. En effet, a expliqué cet ancien dissident hongrois, l’URSS avait pour habitude « d’imposer des conditions sans critères objectifs ». De cette manière, « si quelqu’un sortait du rang, il était durement châtié et il n’y avait aucun recours ».

Le premier ministre hongrois a encore expliqué que dans le monde communiste on était puni quand on se montrait «anti-soviétique», et qu’aujourd’hui «ils veulent punir les pays membres qui se montrent anti-européens».

«C’est ainsi qu’était l’Union soviétique», a poursuivi Orbán. «Quand je lis ce projet, il est identique. Sans critères objectifs, sur des bases idéologiques, ils veulent faire chanter les pays en les privant de possibilité de recours. Ce n’est pas ce que nous voulions, on n’a pas créé l’Union européenne pour arriver à une deuxième Union soviétique».

Olivier Bault

Un commentaire sur “État de droit – Orbán compare l’UE à l’URSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.