Brèves éthiques

Affaire Vincent Lambert Le 13 novembre dernier, la relaxe du docteur Sanchez, poursuivi pour « non-assistance à personne en danger », a été confirmée par la cour d’appel de Reims. Une première relaxe avait été prononcée en janvier dernier. Le docteur Sanchez avait en effet décidé de l’arrêt de l’hydratation et de l’alimentation – et non simplement des […]

Anne Isabeth

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.