Isidore Ducasse (1846-1870) : Lautréamont ou la clef des chants

La première entrée d’Isidore Ducasse, dit Lautréamont (et même comte de Lautréamont), dans « La Pléiade » date – autre anniversaire – de l’année 1970. L’édition en avait été établie par un érudit suisse, Pierre-Olivier Walzer, qui laissa passer deux, trois erreurs. Qui n’interpellèrent, à vrai dire, que les fervents des Chants de Maldoror. Il y eut […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.