Saint Gélase, pape (496)

Gélase, pape de 492 à 496, eut un pontificat bref mais important, en raison de sa puissante personnalité. Il était africain d’origine, mais depuis longtemps romain de résidence et de pensée. Il avait combattu par des écrits monophysisme et pélagianisme. Africain comme Tertullien, il aimait la polémique et y raisonnait avec vigueur. Devant ceux qui le trouvaient trop âpre et difficile, il en appelait au souverain juge. Avec Constantinople, il continua la politique de son prédécesseur. Il bouda le patriarche Euphème et l’empereur Anastase. Comme celui-ci s’étonnait de son silence, il lui écrivit : « Deux pouvoirs, auguste empereur, se partagent souverainement ce monde : l’autorité sacrée des pontifes et la puissance royale, et la charge de prêtres est d’autant plus lourde qu’à l’examen divin ils devront rendre compte au Seigneur pour les rois mêmes… Ta piété remarque évidemment que personne, sous aucun motif humain, ne peut s’élever contre le privilège, la confession de celui que la voix du Christ proposa reconnu et regarde toujours dévotement comme son chef. » Le pape veilla avec zèle à ce que ses principes fussent observés. •

Abbé V.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.