« Tau-bi-ra, pré-si-dente ! »

La gauche n’arrivait pas à trouver le candidat fédérateur, celui devant lequel se désisteraient les autres, y compris Jadot, Piolle et Mélenchon. Du coup c’est de la « base » (en l’occurrence 80 personnes de gauche et d’extrême gauche fréquentant le site Mediapart) qu’est venu l’appel au sauveur suprême, l’appel à la personnalité incontestable, celle qui fera l’unanimité […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.