Connexion
S'abonner

Et pendant ce temps, la Sécu…

Impertinences Bercy a supprimé plus de 120 000 lits d’hôpital depuis Sarkozy et, pendant la « pandémie », ça continue. Certes le virus nécessite des investissements lourds par poste de malade mais : En bonne logique, le confinement découle en partie d’une insuffisance de capacité, ce qui est accablant pour les politiques et les bureaucrates de la santé ! Et on [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 24 novembre 2020

Ce virus ne nécessite nullement des "investissemens lourds", mais de faire soigner les Français par TOUS les médecins avec le traitement à l'hydroxychloroquine ( + antibio + zinc + vitamine C etc ) qui est utilisé par 4 milliards d'habitants de la planète, et pas seulement par les urgentistes de l'hôpital public ... lequel HP est malade de l'étatisme comme tout ce qui est nationalisé. Et l'hydroxychloroquine peut être utilisée préventivement ( 30.000 décès pour toute l'Afrique, hors AFS, qui consomme la quinine ).

Je ne comprend pas que Présent n'ait pas travaillé cette question sur le fond et donné la parole au pr. Raoult qui est un scientifique et aux autres médecins de l'IHU dont la renommée est mondiale. Et étudié l'organisation allemande où médecins et gouvernement collaborent : pas de confinement généralisé ; d'où le résultat allemand et 4 fois moins de décès officiels. Avec une médecine hyper nationalisée la GB a comme nous un bilan qui est désastreux.

La France a des scientifiques spécialistes de l'HCQ et ce traitement médical y a été interdit par un politicien aux pouvoirs démesurés !

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !