Connexion
S'abonner

Les évêques polonais répondent au Parlement européen : il existe un droit à la vie, pas un droit à l’avortement.

Après la résolution « sur l’interdiction de fait du droit à l’avortement en Pologne » adoptée le 26 novembre au Parlement européen, Mgr Stanisław Gądecki, archevêque de Poznań et président de la conférence des évêques polonais, a répondu dans un communiqué que le titre-même de la résolution est trompeur. En effet, a soutenu l’évêque, sur le plan de l’éthique mais aussi du droit international, il n’existe pas de « droit à l’avortement ». Et pour cause, a-t-il écrit, « dans aucun ordre juridique démocratique il ne peut exister un droit à tuer un être humain innocent ».

Citant la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, où il est dit, au point 1 de l’article 2, que « toute personne a droit à la vie », Mgr Gądecki rappelle aux 455 eurodéputés qui ont voté en faveur de la résolution du 26 novembre contre la Pologne que « le droit à la vie est un droit fondamental de la personne humaine » et « ce droit a toujours priorité sur le droit au choix car aucun être humain ne peut décréter qu’il est autorisé de tuer autrui ». C’est pourquoi, a poursuivi le président de la conférence épiscopale de Pologne, « parler de compromis légal en matière de protection de la vie est une déformation de la réalité, car cela implique d’omettre une tierce-partie qui est celle qui importe le plus dans ce conflit : les enfants en gestation dotés d’un droit imprescriptible à la vie ».

L’archevêque de Poznań en a profité pour remercier les défenseurs du droit à la vie pour leurs efforts en faveur de la protection de la vie des enfants à naître. « Ces milieux sont la voix de milliers d’enfants dont la vie est menacée dans le ventre de leur mère. Ils sont la voix de la raison naturelle qui, contrairement à l’opportunisme et au conformisme idéologique, est du côté de la protection de la vie humaine à chaque étape de son développement », peut-on lire dans le communiqué publié au nom de la conférence des évêques polonais.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

SABARY Olivier - 6 décembre 2020

Il y a effectivement un droit à la vie dans la charte européenne. Il est supérieur au droit à l' avortement. Ensuite, quand la Pologne e st entré d ans l'UE, il n'a jamais été question d'état de droit et les dirigeants d e l'UE qu'un jour il suspendrait les subventions à l'Etat de droit. Donc, l'Union Européenne est doublement malhonnête, doublement dictatoriale, plus que l'URSS et l'Allemagne, la France, aujourd'hui, sont plus dictatoriales que la Russie. Jésus a chassé les marchands du temple. Or, le gouvernement polonais est indépendant de Rockefeller, Soros. Macron fait partie de la trilatérale de Rockefeller. L e gynécologue le prof Lejeune, qui sera béatifié, qui faisait partie d es dirigeants de l' organisme anti-avortement a montré que l'embryon est vivant dans le ventre de la mère. L'avortement est un crime, vieillit la population, aggrave l'islamisation des pays européens, amène la dénatalité. Justement, Dieu a dit tu ne tueras point. Ensuite, les lois intérieures ne regardent par l'Union Européenne. C'est une violation des droits, hongrois, polonais. Ensuite, il n'y a pas eu de polonais, d'hongrois tués par des terroristes islamiques alors que l'Allemagne a eu 36 victimes de terroristes islamistes et la France, entre Hollande, Macron, a eu 300 français tués par les terroristes islamiques et la plupart de ces terroristes viennent des migrants. Ensuite, l'Union européenne est doublement malhonnête car elle exige de la Hongrie, de la Pologne qu'elles participent au budget de l'Union Europénne mais ne voudront pas leur verser leur part pour leur économie. Ensuite l'Union Européenne crachent sur les polonais, hongrois. Angela Merkel, Leyen, Macron ne seront jamais béatifiés. Le plus grand chef d'Etat qu'a eu la Hongrie seule ( plus tard, elle fera partie de l'Autriche et le plus grand chef d'Etat qu'a eu l'Autriche a été Marie-Thérèse ) qui a été Etienne 1er, qui sera béatifié, qui , plus tard, deviendra Saint Etienne, a du libérer la Hongrie des musulmans, ottomans ( turcs ). Le roi élu de Pologne, Stanislas II Auguste Poniatowski, a été l'amant de la grande tsarine russe, Catherine II La Grande, née en Prusse, à Stettin, mariée au tsar Pierre II, qu'elle détrônera, par le très grand roi de Prusse, Frédéric II. Catherine II La Grande a versé 2 millions de roubles pour faire élire Stanislas II Auguste Poniatowski comme roi de Pologne, a fait élire Stanislas II Auguste Poniatowski comme roi de Pologne, et la Pologne sera mangée par la Russie, la Prusse, l'Autriche. Catherine II La Grande et la Prusse ont fait 3 partages de la Pologne. Au 1er partage de la Pologne, Catherine II La Grande, la Russie, Frédéric II, la Prusse, l'Autriche se sont partagés la Pologne. En 1939, Hitler, l'Allemagne, Staline, la Russie se sont partagés la Pologne. La Hongrie, toute la Pologne ont subi, chacun, 45 ans de dictature communiste, russe et la moitié Est de la Pologne a subi 50 ans de dictature communiste, russe et la moitié Ouest de la Pologne a subi 5 ans de dictature hitlérienne. Ce sont les catholiques qui ont rendu ses libertés, son indépendance à la Pologne, le père Populiesko, fusillé par les communistes, Lech Walesa, catholique, Ami des catholiques Vaclav Havel, Saint Jean-Paul II, Saint-Jean Paul II, de naissance polonaise, qui sera béatifié, né Wojtyla. L'Eglise catholique a toujours condamné et condamne toujours l'avortement. Saint-Jean Paul II a dit publiquement que l'avortement est un crime. Le pape François a dit publiquement qu'avorter, c'est tuer. Saint-Jean Paul II a posé publiquement la question : " France, qu'as-tu fait de ton baptême"

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !