Connexion
S'abonner

[VIDEO] P.Conrad et F.Bergeron évoquent Robert Brasillach sur TVLibertés

Après les romans de Robert Brasillach réédités par la maison Pardès, celle-ci poursuit son travail de relecture de l’écrivain en remettant sous presse les mémoires de l’écrivain. Notre avant-guerre et Journal d’un homme occupé en constituent l’ossature. La publication d’un troisième ouvrage Léon Degrelle et l’avenir de “Rex” devenu introuvable, relève plutôt d’un reportage que Brasillach consacra au mouvement rexiste qui avait suscité, en 1936, un enthousiasme vite essoufflé. Préfacé par Francis Bergeron, ce recueil s’enrichit d’une belle postface due à Lionel Baland. Invité de Philippe Conrad, Francis Bergeron fin connaisseur de l’œuvre de Robert Brasillach, nous livre ses réflexions sur ces textes émanant d’un témoin talentueux de cette “génération dans l’orage” selon les termes d’Henri Massis.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 14 décembre 2020

Brasillac qui écrivit qu'il faut un roi, et tant d'autres sont à lire, que la jeunesse a peu de chances de connaître avec le système d'enseignement et les médias dominants. C'est toute une liste d'auteurs qu'il conviendrait de présenter.

Pourquoi pas, par la suite, d'autres livres et émissions sur Dieu chrétien, et le monarque francais ? Car c'est ce qui manque à notre pays pour sortir enfin d'un déclin qui devient de plus en plus dramatique.

Pourtant, la civilisation chrétienne a tout apporté, Les libertés et la recherche de la vérité firent que nulle part au monde il n’y eut autant de bienfaits sociaux et économiques, et de progrès des techniques en tous les domaines et des sciences et des arts. Mais qui sait cela de nos jours ?

Il apparait aussi que le régime de monarchie est supérieur au régime de démocratie. Jean Bodin l’avait déjà démontré au 17ème dans son essai ” Les 6 principes de la république ” et particulièrement en matière de souveraineté. Et le système des libres associations, les Corporations, montre que le régime de monarchie tel qu'abouti en France : absolue et de droit divin, fut très, très libéral ( au sens français, selon le grand conservateur Chateaubriand ). Qui sait cela ?

Impossible aussi de rester aveugle devant la destruction continuelle de notre pays depuis 1789, hormis sous Louis XVIII qui réconcilia tous les Français, et Charles X :

Sur les méfaits de la terreur rouge, les éditions du Trident publient des ouvrages essentiels, notamment sur la révolution et l’après révolution française de 1789. Dans ” Les deux patries ” le professeur d'histoire Jean de Viguerie (+) explique cette guerre civile qui est inlassablement menée depuis 1789 par les révolutionnaires anti-chrétiens et bolchéviques avant l’heure, contre les conservateurs : chrétiens, souverainistes, libéraux, et majoritairement monarchistes jusqu'à la fin du 19ème siècle.

Et aujourd'hui, outre le retour des révolutionnaires de tous bords contre les libertés : près de 10 millions de sans-emploi, l’économie dévastée, les finances ruinées, l’émigration massive des jeunes diplômés et des entrepreneurs, l’invasion musulmane, les tyrannies de gouvernants maintenant ouvertement mondialistes et de l’Administration quasiment communiste, le glissement vers une société sans iberté, et une conquête musulmane !
Comment ne pas comprendre que cette destruction du royal pays est la CONSÉQUENCE du régime républicain dit démocratique.

Au contraire, jusqu'en 1789 la France n'avait cessé de monter jusqu'à atteindre des sommets. Mais comment en savoir un minimum sur le régime de monarchie à la française, puisque les faits et analyses rapportés par les auteurs sont mis à l'écart ?
Une raison de plus pour que Présent les présente : il y a cet essai de Jean Bodin qui compare les régimes de monarchie et de démocraties, bien avant l'aboutissement de la monarchie à la française et l'invention des démocraties modernes, notamment la nuisible démocratie représentative. Bossuet évidemment, Louis XV ( Sa remontrance au parlement ! ). Et il faut chercher parmi les auteurs français, comme le catholique La Tour du Pin ( éd. du Trident ), comme François Bluche historien du grand siècle de Louis XIV, par exemple ; et jusque dans les écrits du riche site internet des” Cercles légitimistes ” de Louis XX.

Avec Dieu chrétien, et aussi le monarque, nous redeviendrons souverains, libres, riches, rayonnants et puissants. La chute du royal pays ne cessera que si on rétablit Dieu et son roi. " Il faut un roi " disait Brasillac.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !