Connexion
S'abonner

Québec : une première victoire contre la pornographie en ligne

De notre correspondant au Québec. — Dans l’édition du 11 mars dernier, avant que la pandémie ne vienne monopoliser l’actualité, je mentionnais une manifestation organisée lors de la Journée nationale des femmes pour dénoncer le géant de la pornographie Pornhub, site dépendant du groupe montréalais MindGeek. La manifestation, composée autant de catholiques tradis que de féministes conséquentes, visait à dénoncer l’abus subi par les femmes dans le monde pornographique, mais aussi l’exploitation de mineurs; le site Pornhub, une espèce de Youtube du X, diffusant de nombreuses vidéos mettant en scène des jeunes n’ayant pas atteint la majorité, ce qui est illégal.

Si la manifestation n’a évidemment pas mené à la fermeture du site, elle a suscité l’intérêt de journalistes qui se sont penchés sur la question et qui ont fini par démontrer que oui, le site empochait gros en diffusant de la pornographie juvénile.

Dès lors, la cause a intéressé des politiciens de tous les partis, tant à Ottawa qu’à Québec, qui demandent aujourd’hui des sanctions contre le géant de la porno et un resserrement des lois déjà en place. Ils travaillent également à établir des mesures pour forcer la plateforme à s’engager activement dans la lutte contre la pédopornographie.

Alors que le sujet est discuté au Parlement, les grandes compagnies de cartes de crédit Mastercard et Visa ont déjà annoncé qu’elles cessaient d’accepter de traiter les paiements à Pornhub. Cette mesure pro-active coupera les vivres au géant de la pornographie, ce qui est en soi une victoire non-négligeable.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !