Connexion
S'abonner

Un cadeau de Noël pour leurs concitoyens ? Les députés allemands demandent plus de migrants !

Lu sur Remix News, le site conservateur anglophone d’information sur l’Europe centrale : 243 députés du Bundestag ont signé une lettre pour demander l’accélération du transfert des immigrants illégaux en Allemagne depuis les camps grecs. La lettre a été signée par des représentants de tous les partis représentés au parlement allemand sauf l’Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Pour les signataires, le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer doit répondre aux appels des États fédérés et des municipalités qui se sont dits prêts à accueillir des « réfugiés » après que certains d’entre eux eurent incendié leur centre d’accueil à Lesbos puis à Samos. Des centres dont les installations neuves avaient coûté des millions d’euros. La presse allemande, quand elle parle de ces « réfugiés » à accueillir, oublie cependant généralement de rappeler ce fait. Elle oublie aussi de mentionner que cinq immigrants illégaux originaires d’Afghanistan ont déjà été inculpés par les autorités grecques pour ces incendies volontaires au moyen desquels ils espéraient justement forcer les autorités à les transférer sur le continent européen.

Une attitude que les députés allemands voudraient ainsi encourager en faisant venir toujours plus d’immigrants illégaux en Allemagne. On pourrait se dire que c’est leur affaire si cela n’accroissait pas la pression migratoire sur la Grèce et les pays des Balkans et s’ils ne mentionnaient pas aussi, dans leur lettre, la nécessité d’une « solidarité » européenne pour l’accueil des « migrants », c’est-à-dire en fait d’un système européen de redistribution des « migrants », le fameux système de relocalisation bloqué depuis 2015 par les pays du Groupe de Visegrád.

Les signataires de l’appel évoquent les violences subies par les « réfugiés » dans les camps, sans se soucier du fait que les auteurs des violences sont du nombre quand on fait venir des immigrants sans papier en Europe, et qu’ils font aussi des victimes parmi les Allemands et d’autres populations européennes vivant dans l’espace sans frontières de Schengen.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

2 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 24 décembre 2020

Excellent article tiré de ce remarquable site d'informations sur le rejet des mondialistes par les pays chrétiens d'Europe Centrale.
Bravo encore une fois Olivier Bault pour votre veille européenne !

Dans le Groupe de Vizegrad la résistance n'est pas un vain mot :
https://rmx.news/article/article/czech-law-to-guarantee-the-right-to-a-weapon-as-wider-eu-attempts-to-disarm-citizens

Olivier SABARY - 26 décembre 2020

Quel méfait la république élective! quelle décadence! Frédéric II pensait avant tout à la Prusse. Guillaume 1er, Otto von Bismarck pensaient avant tout à la Prusse, à l'Allemagne, Helmut Kohl pensait avant tout à l'Allemagne. Tous ces politicard s pourris, pour se faire de la publicité, pour être à la page, aux ordres du CFR, ne pensent qu'à ouvrir encore plus grandes les portes de l'Allemagne aux migrants, alors que depuis 2015, il y eu 36 allemands tués par les terroristes islamistes, dont la très grande majorité viennent des migrants, les viols de Cologne! Les proches des victimes des terroristes islamiques DOIVENT EXIGER PUBLIQUEMENT DES COMPTES POUR ASSOCIATION DE MALFAITEURS AUX DEPUTES RECLAMANT ENCORE PLUS D'OUVERTURE DES FRONTIERES, AUX DEPUTES QUI ONT OU QUI VOTENT LES SANCTIONS CONTRE LA HONGRIE, LA POLOGNE, LA TCHéQUIE, CONTRE EMMANUEL MACRON, ANGELA MERKEL, URSULA VON DER LEYEN, ROCKEFELLER, SOROS !

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !