Connexion
S'abonner

L’Alsace réunifiée… enfin !

Le 1er janvier, l’Alsace a retrouvé son unité perdue. C’est en 1790 que cette province, à l’histoire mouvementée, avait été divisée en deux départements, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, avec deux capitales : Strasbourg et Colmar. L’histoire de la province alsacienne ne sera ensuite qu’une longue quête pour retrouver son unité. Elle avait fini par être diluée [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

2 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Olivier SABARY - 4 janvier 2021

En effet, la monarchie héréditaire a plus fait pour l'Alsace que la République et que les 2 Napoléon. Louis XIV a apporté à la France l'Alsace. Dès Louis XIV, l'Alsace avait une assemblée. Louis XIV a doté Strasbourg d'un canal, de fortifications. Dès 1684, sous Louis XIV, est né la société De Dietrich. Louis XIV a apporté à la France un hôpital militaire, l'Hôtel des Invalides, la sécurité sociale aux marins militaires français. Louis XV a étendu la sécurité sociale aux marins-pêcheurs français, a apporté à Strasbourg son jardin public, à l'Alsace le château des Rohan, les brasseries Brasserie de l'Espérance, Schutzenberger. Le plus grand écrivain germanique, Goethe, a fait ses études à l'Université de Strasbourg. Louis XVI a apporté à la France un édit étendant la sécurité sociale à tous les français, apportant aux français la retraite. La Révolution a divisé l'Alsace en Haut-Rhin et en Bas-Rhin, a supprimé l'Assemblée d'Alsace, comme dans tous les départements français, en Alsace, a supprimé les prés communaux, en 1791, a aboli, comme dans toute la France, les droits d'association, de réunion, les corporations, la sécurité sociale, la sécurité sociale, les caisses de secours des corporations, les défunts édits de Louis XVI étendant la sécurité sociale à tous les français, offrant la retraite aux français. Sous Louis XVIII, s'est ouverte les brasseries Brasserie Fischer, Brasserie de Saint-Louis. En 1825, est née la brasserie Licorne. Louis-Philippe a rendu aux militaires français la sécurité sociale. Guillaume 1er, En 1871, la France a perdu l'Alsace et Guillaume 1er, Otto von Bismarck ont apporté l'Alsace à l'Allemagne. Otto von Bismarck ont donné aux alsaciens le droit de voter leurs impôts, à l'Alsace, la Lorraine mosellane, une assemblée, le Landeschaussus et le Landeschaussus pouvait proposer des lois au Kaiser.. Sous Guillaume 1er, Otto von Bismarck, se sont ouvertes les banques alsaciennes Le Crédit Mutuel, La Sogenal. En 1877, sous Guillaume 1er, Otto von Bismarck, le plus ancien journal alsacien, Les dernières nouvelles d'Alsace a sorti son 1er N°; Guillaume 1er, Otto von Bismarck ont apporté à l'Alsace le fort de
Mützig, le fort le plus moderne, le plus complet du monde. Guillaume 1er, Otto von Bismarck apportent à l'Allemagne, donc, à l'Alsace qui é tait allemande, en 1883, le consensus social, la sécurité sociale ou les assurances sociales, en 1887, le remboursement des accidents du travail. En l'Empereur d'Allemagne, Otto von Bismarck offrent à l'Allemagne, donc, à l'Alsace qui était allemande, la retraite. Depuis Guillaume II, l'Alsace produit de la phosphate. Guillaume II a doté Strasbourg d'une chaire électrique, la 1re chaire électrique au monde, d'une école de dentiste, la plus ancienne école de dentiste au monde. De 1900 à 1905, sous Guillaume II, De Dietrich a élargi ses activités, a produit des voitures. En 1902, s'est ouverte l'entreprise alsacienne Aviatik qui a produit, jusqu'en 1910, des voitures, des avions. Je dois sortir. Je continue à la case suivante.,..

SABARY Olivier - 4 janvier 2021

En 1909, Ettore Bugatti, natif d'Italie, de Milan, arrive en Allemagne, en Alsace, ouvre en Allemagne, en Alsace, à Molsheim, un bureau d'études. En 1910, Bugatti devient constructeur automobile, sort sa 1re auto, la 1re auto au monde à arbre à cames en tête ( meilleur rendement, moteur supportant mieux les surrégimes ). Depuis 1909, l'alsacien Louis Wagner est pilote du constructeur allemand Mercedes. En 1918, l'Alsace redevient française; L'Alsace, la Lorraine mosellane , dès 1918, leur retour français perdent le Landeschaussus, leur assemblée, n'ont plus eu et n'ont pas d'assemblée et les alsaciens, depuis 1918, ne votent plus leurs impôts, ont été et sont obligés d'accepter les impôts venant de Paris. Dans les années 1930, Bugatti une prestigieuse auto appelée La Royale. Elle ne s'est vendue qu'à sept exemplaires. Comme vous a dit mon Ami Dominique, son moteur a servi à motoriser des michelines. En 1946, le gouvernement français a créé une taxe sur les bénéfices des entreprises. A cause de cette taxe, Bugatti eut les caisses vides, et faute d'argent, Bugatti n'avait pas de record, n'innovait pas ( alors que, sous le général Franco, l'Espagne sortait la Pegaso Z-102, la 1re auto a u monde à avoir des ceintures de sécurité en série, et Mercedes sortait, sous le CDU Konrad Adenauer, la 300 SL Gullwing, la 1re auto au monde à avoir le châssis tubulaire ( poids allégé de 30 kg ), les portes s'ouvrant vers le haut, le volant repliable, relevable, un moteur 4 temps alimenté par injection ( moteur plus puissant, plus souple, plus sobre ) et Bugatti ne sortait que des autos dépassées, faute d'argent, reprenait des châssis et des moteurs d'avant la seconde guerre mondiale. La Bugatti des années 1945-1956 fut la Type 101 de 1 450 kg ( BMW 507 : 1 330 kg, Mercedes 300 SL Gullwing : 1 293 kg, Pegaso Z-102 : 900 kg ), de 160 km/h de vitesse maxi ( BMW 507 : 217 km/h, Mercedes 300 SL Gullwing : 240 km/h, Pegaso Z-102 : 260 km/h ). En 1948, le socialiste Ramadier infligea à la France la vignette, ce qui allait encore plus handicaper Bugatti ( Bugatti Type 101 : 20 CV fiscaux ). En 1956, pour la 1re fois, Bugatti a fait faillite, a fermé ses portes; En Janvier 1998, Bugatti a ressuscité. Depuis Janvier 1998, le château de Molsheim appartient à l'allemand Ferdinand Piëch et Bugatti appartient au groupe Volkswagen et les Bugatti sont dessinées par le centre allemand de style de Volkswagen, ont plusieurs moteurs allemands Volkswagen, des batteries allemandes Audi, des allumeurs, démarreurs, delcos, allumages électroniques, alternateurs, bougies, injecteurs, injections, pompes d'injection, ABS l'antidérapage, allemands, Bosch, une boîte d e vitesses allemande, Getrag, la transmission 4 roues motrices allemande, Audi Quattro, les amortisseurs allemands, Bilstein, des ressorts allemands de suspensions, Eibach.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !