Connexion
S'abonner

À l’ombre de mon clocher : quand les africaneries ont le dessus

Homère doit se retourner dans sa tombe depuis que les agitateurs du mouvement indigéniste américain ont décidé que « les vieux hommes blancs » n’étaient pas les bienvenus dans leurs programmes scolaires, comme le révèle dans une tribune récente du Wall Street Journal la journaliste Meghan Gurdon. C’est ainsi qu’une enseignante du Massachusetts s’est dite « très fière » [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !