Connexion
S'abonner

La campagne de vaccination ailleurs en Europe

Répondant aux critiques sur la lenteur du démarrage de la vaccination anti-Covid en France, le Premier ministre Jean Castex a dénoncé des « polémiques stériles » qui « n’ont jamais sauvé aucune vie ». Mais il faudrait savoir alors si les vaccins proposés peuvent sauver des vies, indépendamment de leur aspect éthique (voir à ce sujet nos Echos éthiques [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Roland Paingaud - 10 janvier 2021

La virologie académique, la taxonomie des virus, leur phylogenèse basée sur le concept purement dogmatique d'horloge moléculaire, l'incrimination de particules nommées virus qui mutent et prolifèrent selon des mécanismes endogènes et les lois du darwinisme de base, sont les imbécilités par lesquelles les savants rappellent qu'ils ne sont pas d'extrême-droite, car toute théorie qui récuserait la virologie académique serait suspecte de créationnisme tout aussi insensé.
La théorie démentielle actuelle des virus au moins est acceptable par la gauche, Raoult inclus malheureusement, c'est-à-dire par 99% des universités de l'OUEST (ETATS-UNIS compris) .
La profonde crétinerie de la virologie académique ( " le virus tout en étant pathogène est assez intelligent pour ne pas tuer l'hôte, son terreau ... " est la formule scolaire totalement creuse que fournira tout nobélisé dès qu'un micro se présente ) est généralisée parce que son fondement strictement arbitraire, l'horloge moléculaire associée au darwinisme anti-clérical, est de l'inspiration matérialiste, c'est-à-dire de gauche, la plus "progressiste" .

Personne aujourd'hui ne sait d'où, pourquoi, apparait un virus ( la science japonaise, entre autre, englobe des savants considérant que le virus est créé par l'organisme lui-même, ... ) .
Mais 99% de la science de l'OUEST ( y compris Raoult, le couple d'extrême-gauche Delépine, le trivial scientifique et homme d'affaires L.Montagnier, etc. ) continuera à décrire les mécanismes ultra-structuraux comme des acquis scientifiques, qui ne sont que des acquis technologiques ( génie biomoléculaire, microscopie électronique, ... , sans aucune avancée nomologique) .
Quand une cible est en cours de destruction par une arme supérieure aux défenses disponibles, analyser à l'infini le mode d'action de l'arme est démentiel, car par définition l'analyse matérielle peut se continuer dans l'infiniment petit ... à l'infini ; la seule chance de salut est dans l'identification de la source intentionnelle des projectiles, que les projectiles soient matériels, ondulatoires, biologiques, ou mentaux, et la destruction ou la neutralisation de cette intention.
Que ça défrise la gauche ou non, l'intention peut exister dans l'organisme unicellulaire, pour détruire un autre unicellulaire.
La première de toutes les questions est : comment la cellule, quand elle est fait partie d'un multicellulaire, peut-elle savoir comment confectionner un virus qui détruira un autre multicellulaire ; comment une cellule de chien peut-elle savoir qu'il lui faut produire un génome qui aboutira dans les glandes salivaires de ses congénères, précisément au moment où l'autre partie des virions atteindra le cerveau, créant le besoin inlassable de mordre, assurant la propagation du virus des glandes ?

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !