Connexion
S'abonner

Québec : confinement et « traitement choc »

De notre correspondant au Québec. – Malgré « la mise sur pause » du Québec entre Noël et aujourd’hui, expression visant à camoufler la réalité d’un nouveau confinement, les cas de coronavirus ont continué de progresser avec une rapidité étonnante, atteignant des records de propagation.

Cet état de fait aurait pu pousser le gouvernement à revoir sa stratégie sanitaire, qui visiblement ne fonctionne pas, mais non, au contraire, François Legault a annoncé hier la poursuite du confinement pour un mois, assorti de nouvelles règles directement inspirées de la France.

C’est « un traitement choc » qu’impose pour le mois de janvier le gouvernement de Legault qui a sous-entendu que si la contamination progressait, c’était la faute des récalcitrants, ceux qui ne suivent pas les dictats sanitaires assez scrupuleusement. Ainsi, dès ce samedi le Québec qui débute son mois le plus froid, verra l’imposition d’un couvre-feu à 20 heures, ainsi que de nouvelles mesures, dont la fermeture totale des lieux de culte, dont la fréquentation était jusqu’alors permise sous certaines conditions. Dans le même souffle, après avoir annoncé la fermeture des églises, le premier ministre a tenu à dire que les séries télévisées, dont le filmage et la réalisation sont « encadrées » pourraient continuer à être filmées et diffusées, pour le bien de notre santé mentale à tous.

Il semble donc que si la messe est dangereuse et désormais illégale, le réconfort et la salvation doivent passer par le petit écran.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 11 janvier 2021

C'est maintenant que les patriotes pourraient marquer des points en diffusant de beaux films sur leurs médias.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !