Connexion
S'abonner

Une Écosse indépendante dans l’UE ?

« L’Ecosse sera bientôt de retour, Europe. N’éteignez pas la lumière. » Tel était le tweet publié par le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon le 1er janvier, premier jour après la sortie effective de l’UE, c’est-à-dire après la fin de la période de transition post-Brexit. Un tweet illustré par un drapeau européen entre deux drapeaux écossais. Lors du [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

2 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

SABARY Olivier - 11 janvier 2021

Sauf que les indépendantes écossais oublient que l'Ecosse est très fortement dépendante de l'Angleterre, que sans l'Angleterre, l'Ecosse ne pourra pas survivre, que si elle quitte l'Ecosse pour aller dans l'Europe, elle ira dans une prison car l'UE est une dictature aux ordres du CFR, de la CIA. Et d'ailleurs, comme par hasard, les plus fervents européistes sont sous les ordres du CFR ( Emmanuel Macron, Edouard Philippe, son ex-1ER ministre, Bruno Le Maire, son ministre de l'Economie, Romano Prodi, Barroso, 2 anciens patrons de l'UE ), soit de la CIA, ( Jean Monnet , Robert Schuman, Valéry Giscard d'Estaing, justement, l'auteur du traité de Lisbonne ) elle-même aux ordres du CFR. Ensuite, l'Ecosse a eu un ( médiocre ) 1er ministre anglais, Tony Blair, à une époque où l'Angleterre n' était pas d ans l'Europe

Dominique - 11 janvier 2021

Les traîtres LREM, nos tyrans actuels, sont sous les fourches des dirigeants du CFR, des Rockefeller en passant par la succursale des ... Rothschild.

Que de chemin parcouru par ces banquiers mondialistes pour nous soumettre totalement, pour le moment, depuis Pompidou, également envoyé par les Rothschild. Sourire débonnaire et bon vivant, aimant certsinement les Français, que celui de Montboudif, mais au final même type de pouvoir présidentiel au service des mêmes banquiers. C'est alors que comnença le DÉPEÇAGE de l'industrie et de l'artisanat français, au profit de la Chine, de la République de Taïwan d'abord puis de la RPC, sous la direction de la filiale française de la banque Rothschild.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !