Connexion
S'abonner

Saint Alexandre l’Acémète, confesseur (430)

Alexandre naquit et passa ses premières années dans une des îles de l’archipel qui dépendaient du diocèse d’Asie ; il reçut à Constantinople une formation littéraire complète et servit comme gouverneur chez le préfet du prétoire. Des lectures de l’Ancien et du Nouveau Testament le décidèrent à quitter le monde. Après onze années d’expérience dans la vie religieuse, il se lança dans l’apostolat en Mésopotamie, où il convertit le futur évêque d’Edesse, Rabbulas. Se fixant au-delà de l’Euphrate, il réunit 400 moines, Syriens, Grecs, Romains, Egyptiens. Dans une louange ininterrompue, il bannissait toutes les activités inutiles. Les riches qu’il sollicitait pour le monastère et pour les pauvres finirent par se lasser et les moines, affamés, s’insurgèrent. Obligé de fuir, il se dirigea vers Antioche mais fut reçu à coups de bâton. Déguisé en mendiant, il prit avec lui quatre de ses anciens disciples et se dirigea vers Constantinople. Sa renommée dépeupla les couvents et il fut injustement accusé d’hérésie. Obligé encore une fois de fuir, il s’établit à Gomon, près de la mer Noire. Il fut surnommé l’Acémète, le moine qui ne dort jamais, comme la louange perpétuelle qui s’élevait vers Dieu de ses monastères. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !