Connexion
S'abonner

Crossfire : un documentaire sur la manipulation “Black Lives Matter”

De notre correspondant au Québec. – La mort de George Floyd 25 mai dernier à Minneapolis a donné lieu à l’une des plus grandes manipulations médiatiques de l’histoire récente : présentée comme une preuve d’un système raciste et d’une police assassine, cette mort condamnable représentait une exception statistique, dans un pays où l’on recensait en 2018, moins d’une vingtaine de noirs « non-armés » tués par des policiers. Pris sans contextualisation, le nombre révolte et soulève les passions, mais si l’on prend un recul, on apprend que davantage de blancs « non-armés » furent tués par des policiers cette même année et que plus de 50 policiers furent abattus durant la même période.

Ce recul nécessaire, cette rationalisation, cette contextualisation, ne furent jamais présentés par les grands médias qui préférèrent vendre de l’émotion et attiser les tensions raciales présentes au pays de l’Oncle Sam. George Floyd devint un héros et les mouvements Black Lives Matter et la mouvance antifa devinrent les paladins d’une nouvelle vérité.

Mais comme nous le démontre la cinéaste canadienne Laurent Southern dans son plus récent documentaire Crossfire, tout cela se base sur un mensonge éhonté.

Dans son long métrage, accessible gratuitement en ligne, mais malheureusement uniquement disponible en anglais, la jeune réalisatrice revient sur les messages véhiculés par les médias depuis juin dernier, détricotant minutieusement la toile de mensonges qui obnubile encore une partie de nos concitoyens.

Loin de produire une œuvre manichéenne, Southern, en rencontrant des policiers, un porte-parole du BLM, des experts et des journalistes, permet à l’auditeur d’entendre les différents points de vue, tout en mettant l’emphase sur ce qui compte : les faits.

Le film choquera évidemment ceux qui croient que toute vérité n’est pas bonne à dire et que les faits incompatibles avec la rectitude politique doivent être balayés sous le tapis, mais pour pouvoir comprendre les évènements et les prévenir, il faut justement regarder les faits en face. C’est ce que les médias de masse ont refusé de faire depuis mai dernier, en choisissant certains éléments compatibles avec leur narratif, refusant d’aborder les faits leur donnant tort.

Southern, confiante dans l’intelligence de ses auditeurs laisse ces derniers tirer leurs propres conclusions de l’énoncé des faits, ce qui la confirme dans le rôle de documentariste, dans le sens noble du terme, à des années lumières d’un propagandiste comme Michael Moore.

Crossfire est un film incontournable si l’on veut comprendre le mouvement Black Lives Matter et les évènements qui ont secoué l’Amérique au printemps dernier.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

2 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 19 janvier 2021

Excellent film d'investigation. Merci ! On prend conscience de l'unité de ces évènements qui ont mis à feu les EUA durant ces deux dernières années.

Il montre bien que les policiers assurent la sécurité des personnes et des biens, sans distinction de races. Pour les policiers : All Lives Matter !

Les révolutionnaires BLM cherchaient un nouvel évènement pour déclencher une vague de violences anti-policiers, et anti-blancs, une de plus. La mort de Floyd fut ce prétexte. En fond, des manifestations symboliques comme le geste du sportif Kapernick de refuser de chanter l'hymne national, créaient l'ambiance pré-révolutionnaire.

D'autres évènements furent exploités par les BLM et Antifas, répercutés par les médias, et ce fut l'abolition du ' free speech ', les statues d'Européens déboulonnées, les lieux débatisés de leurs noms chrétiens, le ' cancel culture ', le ' defund the police ' etc : une vague révolutionnaire.

L'ensemble devant créer un contexte révolutionnaire, avec mises à sacs, pillages et incendies, meurtres aussi - le film explique bien cela : tout s'est déroulé et s'enchainait à la façon d'un SCÉNARIO - tout cela accepté et encouragé par des politiciens Démocrates révolutionnaires, pour finalement aboutir au coup d'état électoral et l'effacement de la liberté d'expression qui est en cours. Et il y aura encore d'autres coups car beaucoup de " moutons " ( sheeps ) sont armés. et l'Etat des Profondeurs va vouloir les désarmer et supprimer le 2ème amendement, etc.

BLM est comme les Antifas une organisation terroriste, et ils sont manipulés tous les deux et financés, par la pieuvre qui détient le pouvoir, le vrai, aux EUA. Et BLM et Antifas ne sont pas leurs seuls agents contre la police, la loi et l'ordre, les " moutons " ( sheeps ), et la liberté. Ils ont été utilisés pour mettre le feu, les choses sérieuses commencent peit-être en ce moment !

Nous sommes aussi victimes de ce complot caché des grands banquiers mondialistes américains qui tirent les ficelles ; ils ont pris le relais des grands banquiers londoniens. Tous les Européens chrétiens, donc les "blancs", sont leur cible : ils représentent telle une image la civilisation chrétienne qui a toujours été attaquée par ces fianciers. Il s'agit d'une guerre totale et ils n'ont jamais pris de pose depuis ... 1789 ? Ce mouvement anti police et anti blanc etc. est en cours d'ailleurs dans les autres pays occidentaux.
Viendra un autre film pour mettre en scène ce qu'il faut bien appeler un complot. Il dure depuis des siècles.

Dominique - 20 janvier 2021

Le quasi coup d'état qui a privé Donald Trump de sa liberté de parole sur TOUS les réseaux monopolistiques depuis quelques jours devait être programmé également de longue date.

Ce sont des dizaines de milliers de voix qui sont en même temps bâillonnées, car il ne s'agit plus de censures mais d'interdictions de s'exprimer sur des réseaux qui ont, hélas, pris toute la place dans les outils de commumications. Ce sont les GAFAM qui possèdent majoritairement les serveurs informatiques et donc la parade n'est pas aisée.

Cette interdiction du ' free speech ' était prévisible et je m'y attendai.. Elle commença avec les violences d'étudiants gauchistes dans des universités pour y interdire fes conférences d'orateurs conservateurs, souvent pro-Trump. Puis Trump et d'autres furent mis sous surveillance 24x24 et régulièrement censurés. Le Congrès américain laissa faire ... et finalement les patriotes ne virent pas le coup venir : trop confiants dans le 1er Amendement ? Évidemment en bloquant tout à quelques jous de la fin du mandat de Trump, la Maison-Blanche ne peut plus agir contre ce coup.

Aujourd'hui Parler est privé de ses serveurs loués à Amazon et pédale pour en trouver d'autres. Son président est menacé de mort et a du quitter son domicile et mettre sa famille à l'abri. Et il n'est pas certain que les 75 millions d'Américains qui ont voté Trump quitteront Google pour MOJEEK, Tweeter, Fakebook, etc. ( Nous devrions aussi les quitter - pour ma part je ne les utilise pas ).

Cette privation de parole publique est aussi un coup monté. Si elle ne peut être surmontée grâce aux réseaux alternatifs, nombreux mais pour le moment insuffisamment équippés, est ce la fin de la liberté de parole ? ( Nous sommes aussi visés dans les autres pays ). Et des Démocrates appellent en plus à une purge de l'Administration, de l'armée et des entreprises. Autant de nouvelles provocations pour énerver gravement les patriotes américains

Les grands penseurs grecs avaient traité de ce danger de la FIN de la liberté de parole. Cet article rappelle leurs propos. Il est écrit en amglais :

https://www.frontpagemag.com/fpm/2021/01/free-speech-essence-political-freedom-bruce-thornton/

Les temps à venir seront chauds pour préserver la liberté aux EUA et dans nos pays où elle est déjà encore plus attaquée qu'aux EUA.
En France nous avons des lois depuis longtemps des loi quii organisent l'interdiction de la liberté d'expression : des lois anti-1er amendement et le gouvernement LREM en prépare d'autres !
Pour le Québec je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !