Connexion
S'abonner

Quelques rendez-vous mondiaux de Biden

Le tour du monde de Phileas Fogg

Alors que s’effacent progressivement des écrans médiatiques les spectaculaires péripéties et les controverses passionnées autour de son élection et de son investiture, Joe Biden revêt son nouveau costume de président. Ses actes symboliques, bruyamment médiatisés pour signifier le retour des Etats-Unis dans la sphère bien-pensante, ne devraient pas griser les observateurs. L’accord de Paris sur [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

2 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

SABARY Olivier Sabary - 26 janvier 2021

Les accords de paris : contre les Etats-Unis, pour la Chine. Déjà, Obama, pour les signer, était venu en antiécolo Boeing, gourmande en carburant, Lincoln, d'autant plus gourmande, que blindée, de plus de 3 tonnes à nourrir et le représentant chinois était venu en anti-écolo avion de ligne, gourmande voiture chinoise de prestige, d 'autant plus gourmande que blindée, donc, d'autant plus lourd. L seul représentant venu en voiture écologique était le 1er ministre japonaise venu en Toyota Mirai marchant à l'hydrogène. La Chine e st le pays le plus pollué au monde, le plus pollueur du monde e t, depuis, 2016, n'a rien fait pour réduire la pollution! Donald Trump en sortant des accords de Paris a sauvé des emplois étatsuniens, a apporté aux Etats-Unis l'exploitation du bon marché pétrole de schiste, aux Etats-Unis, leur indépendance énergétique, leur indépendance pétrolière, a fait des Etats-Unis le 1er producteur mondial de pétrole ( en 2019, en millions de barils de pétrole, production : Etats-Unis : 11,8, Russie : 10,7, Arabie saoudite : 9,1 ). Alors que Barak Obama s'était engagé lors de la COP15 de Copenhague à réduire les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis de 17% entre 2005 et 2020, Donald Trump les a réduit de 21% en 2020. Le retour des Etats-Unis à l'accord d e Paris va entraîner la fermeture des exploitations pétrolières texanes, du chômage, le retour de la dépendance en énergie, en pétrole des Etats-Unis, la 1re place mondiale de producteur de pétrole perdue par les Etats-Unis, gagnée par la Russie.

SABARY Olivier Sabary - 26 janvier 2021

Mais, par contre, Mr Christian Daisug, vous m'avez déçu en ne répondant pas à ma question, car j'ai besoin d'être rassuré que, comme je l'espère, s'il se représente en 2024, qu'il soit, d nouveau, élu

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !