Connexion
S'abonner

« Dur d’avoir 21 ans en 2021 » ? Moins que d’en avoir 18 en 1914, non ?

Ils ne font pas la queue pour le resto U…

Le magazine hebdo supplément du Parisien, le vendredi, est une pauvre chose qui oscille entre un macronisme aseptisé et, sur le plan culturel, le bobo-gauchisme du « camp du bien ». La semaine dernière, on s’y est inquiété des étudiants perturbés – et plus apparemment – par les conséquences de la pandémie et des mesures afférentes. Tout [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

2 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

hanotte@free.fr - 16 février 2021

Ce n’est sans doute pas un hasard si l’ article est illustré (sauf erreur) d’un photo du Royal Irish Rifles lors d’une pause repas sur le front de la Somme en juillet 1916 !
Pensons aussi aux conscrits de l’époque napoléonienne, qui avaient connus enfants les guerres d’extermination menées par la République contre leurs familles, et qui moururent au fin fond de l'Andalousie ou lors de la terrible retraite de Russie pour n'évoquer que cela.
L’on ne peut que souhaiter que les difficultés rencontrées aujourd’hui, donnent aux jeunes l’envie de lutter pour un monde qui ne soit pas celui dont ils ont hérité des privilégiés soixante-huitards… L’esprit de résistance se forge dans l’adversité, mais quand on ne l’a pas vraiment connue…C’est plus dur de réagir.
(PS : le coup de gueule du 11 février. Barfleur et toutes les terminaisons en fleur des localités des rives de la Seine, évidemment, ce n’est pas par rapport au flos-floris latin ou du gallo-romain parlé par les Neustriens d'avant la conquête des hommes du nord. Merci de l’avoir rappelé et on a du mal à croire une telle énormité de la part de « spécialistes » ! Bien vu aussi pour le reste de l’article, les mots ont leur importance…).

c - 16 février 2021

Ce n’est sans doute pas un hasard si l’ article est illustré (sauf erreur) d’un photo du Royal Irish Rifles lors d’une pause repas sur le front de la Somme en juillet 1916 !

Pensons aussi aux conscrits de l’époque napoléonienne, qui avaient connus enfants les guerres d’extermination menées par la République contre leurs familles, et qui moururent au fin fond de l'Andalousie ou lors de la terrible retraite de Russie pour n'évoquer que cela.
L’on ne peut que souhaiter que les difficultés rencontrées aujourd’hui, donnent aux jeunes l’envie de lutter pour un monde qui ne soit pas celui dont ils ont hérité des privilégiés soixante-huitards… L’esprit de résistance se forge dans l’adversité, mais quand on ne l’a pas vraiment connue…C’est plus dur de réagir.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !