Connexion
S'abonner

L’appel aux armes de Mishima

Il y a un peu plus de 50 ans, dans la capitale japonaise, Hiraoka Kimitake, mieux connu sous son nom de plume de Mishima Yukio, se donnait la mort par la traditionnelle technique du seppuku dans les bureaux du général commandant l’armée de l’Est, après avoir tenté en vain de soulever les élèves officiers par un [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !