Connexion
S'abonner

Une bonne raison de se réabonner

500 abonnements pour “Présent”

Un lecteur nous écrit : « Une fois encore, on dit le ministre, s’agissant d’une femme. Alors que le journal fait campagne pour des abonnements massifs, mon exaspération va m’amener à ne plus renouveler le mien. Ce n’est ni du chantage ni des paroles en l’air. Vous verrez bien… » Aimable admonestation que je soupçonne taquine car notre lecteur se dit instituteur et connaît donc, comme il se doit, ses classiques. Il n’ignore pas La Thébaïde (1664, acte II, scène 3) :

« Dois-je prendre pour juge une troupe insolente,

D’un fier usurpateur ministre violente ? »

Il n’ignore pas non plus le préambule du Sermon sur la justice (1666) : « Si la justice est la reine des vertus morales, elle ne doit pas paraître seule ; aussi la verrez-vous dans son trône servie et environnée de trois excellentes vertus, que nous pouvons appeler ses principales ministres, la constance, la prudence et la bonté. »

Je reviendrai un jour plus longuement sur la question de la féminisation des titres et noms de métier, d’un point de vue qui ne sera ni celui du féminisme, ni celui de la police du langage (pendant droitard à la police de la pensée qui est le propre de la gauche). Constatons aujourd’hui que Bossuet et Racine se donnent la main pour inviter le lecteur en question à se réabonner à Présent – et même (pensez : Bossuet et Racine !) à abonner 500 personnes autour de lui. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !