Connexion
S'abonner

La leçon d’Emilien Jacquelin

La chronique de Julien Langella

Emilien Jacquelin lors des épreuves en Slovénie le 21 février.

Retrouvez tous les samedis les réflexions inspirées par l’actualité à Julien Langella, cofondateur de Génération identitaire et membre d’Academia Christiana. Emilien Jacquelin, je l’aime bien. D’abord parce que les Scandinaves ne l’aiment pas. Ce qui mérite l’approbation de tout honnête homme s’il en existe encore dans ce bas monde. Qui prendrait encore au sérieux la [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Dominique - 27 février 2021

Les sports individuels sont particulièrement exigeants et difficiles. Même avec des concurrents, le sportif est seul avec lui même au cours de l'épreuve. Emilien Jaquelin est un grand sportif qui porte haut nos couleurs. La défaite fait partie du jeu, elle nous ramène à notre condition, et les larmes de joie ou de déception nous rapprochent aussi tous les uns des autres.

Nous devons nous intéresser aux sports, aussi parce que nos sportifs, champions ou non, galèrent souvent dans des disciplines où ils ne sont pas soutenus. Des bienfaiteurs désintéressés leur apportent heureusement un soutien financier ; c'est le cas de petits entrepreneurs lorsque les éventuelles retombées commerciales seront faibles.

Et le sport amène de la vérité : il faut faire et non parler et paraître. Il 'est une école de volonté et de courage qui développe l'estime de soi. Une belle école pour que les petits Français épanouissent mieux leurs personnalités. Courageusement, la plupart des jeunes sportifs s'entraînent en même temps qu'ils étudient ou travaillent. Chapeau !

Et on peut passer les années tout en restant dans certaines disciplines. Comme Jean le Cam qui vient de boucler un ième Vendée Globe, vainqueur dans sa catégorie de cette en course solitaire autour du monde en voilier ( de 20 mètres ! )

Les hommes et ces femmes qui parviennent sur le podium sont évidemment des exceptions, puisqu'il n'y a que 3 places... Alors que c'est à tous les sportifs que nous sommes redevables, et qu'il y a TELLEMENT de disciplines pratiquées en France qui sont méconnues. Dommage pour ces sportifs, et pour nous car elles font partie de la grandeur de notre nation. N'ayons pas peur de le dire.

Merci Julien Langella de montrer que Présent n'a pas besoin d'un journaliste spécialisé pour rendre hommage à un admirable sportif français ! Et au-delà à tous les sportifs qui pratiquent un sport quel qu'il soit, physique ou mécanique. Il fut un temps où un ministre voulu même que des adolescents passent leur brevet de motonautisme aérien ! Ce serait possible de nos jours.

Une rubrique SPORT FRANÇAIS a donc sa place dans PRÉSENT.

Ce serait un lieu pour encourager des sportifs de toutes disciplines, de nous remonter de moral, ainsi que de satisfaire toujours plus de lecteurs.

Bientôt ? 😊


PS : à propos de Jean le Cam.
Il dit haut et fort que " l'argent ne doit pas envahir la course en mer afin que les jeunes ne restent pas sur les quais ".
Il montre d'ailleurs l'exemple avec son bateau classique qui a coûté 20 fois moins cher à construire que les derniers projets en carbone avec les foils et la quille qui sont motorisés ( par des vérins électriques qui nécessitent d'utiliser le moteur du bord ! ) .
Avec lui le sport nautique de haute mer a gardé ses caractéristiques dans le Vendée Globe puisqu'il est arrivé 4ème ( la place du c** dit il avec humour), dans un mouchoir de poche derrière les 3 premiers qui ont des voiliers extraordinairement sophistiqués et aux coûts exorbitants.

https://www.vendeeglobe.org/fr/skippers/116/jean-le-cam

Regardez ses vidéos du mois de décembre 2020. Il secouru dans des conditions de vent et de mer difficiles un navigayeur, également français, dont le voilier ( cassé en 2 morceaux ! ) avait sombré.

Par cette course entre très grands(es) navigateurs, la France rayonne assurément plus et mieux 😊 dans le monde entier qu'avec des rapeurs à l'Elysée le 14 juillet.

https://www.vendeeglobe.org/fr/web-tv/playlist/171

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !