Connexion
S'abonner

Saint Papas, martyr (300)

Papas était chrétien originaire de Laranda en Lycaonie. Il souffrit sous Maximien. Après avoir confessé sa foi en Jésus-Christ, il endura les divers supplices qu’énumère le martyrologe romain : il fut flagellé, déchiré avec des ongles de fer, contraint de marcher avec des chaussures ayant des pointes à l’intérieur. On ajoute que durant sa marche, une pieuse femme recueillait son sang avec un linge. Lié à un arbre sec, il expira. Sa prière vivifia l’arbre stérile. On trouve son nom à des dates différentes, à la fin de mars, dans les ménées grecs, au 16 mars et au 14 septembre dans le Synaxaire de Constantinople. Le martyre arriva vers l’an 300. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !