Connexion
S'abonner

Dimanche de Pâques

Je suis ressuscité ! Dès le chant d’entrée de cette messe de Pâques nous entendons le Christ.

Je suis ressuscité ! C’est le chant du Christ le matin du jour de la Résurrection et quelles sont ses premières pensées ? « Je suis encore avec vous, alléluia ; vous avez posé votre main sur moi, alléluia ; votre sagesse a fait des merveilles, alléluia, alléluia ! » C’est l’abandon complet à son Père, l’union la plus étroite avec lui.

Mais, ô merveille de sa résurrection ! il n’est plus seul : chef de l’humanité rachetée, il offre à son Père tous les membres de son corps mystique. Alors, toute la semaine, nous répéterons cette antienne : « Haec Dies quam fecit Dominum. C’est le jour que le Seigneur a fait, réjouissons-nous et tressaillons d’allégresse en lui. » Notre langage humain est trop pauvre pour célébrer cette grande fête, c’est pourquoi nous nous contentons de dire, en ces quelques mots, notre gratitude et nos louanges.

Toute la semaine, les messes développeront tous les mystères de ce jour de Pâques : il n’y eut à l’instant de la Résurrection aucun témoin mortel, mais le Christ laissa tous les signes prouvant sa victoire sur la mort ; à commencer par cette pierre qui fermait le tombeau, roulée par un ange, et les gardes qui s’enfuient d’effroi. Puis, les saintes femmes, avec Madeleine, qui viennent au tombeau et le trouvent vide. Madeleine, la plus décidée de toutes, retourne en hâte avertir Pierre et Jean. Pendant ce temps, les autres saintes femmes voient l’ange qui les envoie vers les disciples ; mais elles se cachent. Puis, Jean, Pierre et Madeleine viennent au tombeau en courant : ils trouvent le tombeau vide, mais découvrent les linges pliés, signes de la Résurrection. Alors les disciples s’en vont, mais Madeleine demeure et est favorisée de la première apparition du Ressuscité.

A l’évangile, nous avons entendu saint Pierre, le premier pape : c’est lui l’autorité. Alors il lui revient l’honneur de nous annoncer le message pascal : c’est son unique et seule mission que ses successeurs devront prêcher pour donner à notre monde, cette vallée de larmes, toutes les joies de la grâce… nous sommes ressuscités en notre Sauveur !

Et Marie, notre Mère depuis ce douloureux vendredi… La plupart des commentateurs admettent que le Seigneur apparut tout d’abord à sa sainte Mère. L’Ecriture n’en dit rien, mais le sentiment naturel semble l’exiger.

Le Christ, notre Pâques est ressuscité : alléluia ! •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !