Connexion
S'abonner

LREM ou le mépris de la Politique

Née à la vie publique en 2017 par la grâce de son ami Macron, Brune Poirson a quitté les dorures du pouvoir exécutif puis législatif. Elle l’a annoncé le 6 avril 2021 sur un réseau social, évidemment : « Aujourd’hui, mon mandat parlementaire s’achève. Je fais le choix de continuer à porter, sous d’autres formes, mon combat en [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Roland Paingaud - 8 avril 2021

La féministe à qui tout réussit par excellence.
Pour ceux qui se méfient d'instinct de ce genre de couverture de magazine, ils peuvent creuser la question du côté du soutien "désinteressé" de Véolia à la merveille ; ils ne seront pas déçus.
Véolia étant, contrairement à ce qu'imagine malheureusement la masse de la droite, l'un des plus considérables corrupteurs du tissu français, sous couvert d'enjeux technologiques planétaires que " la FRANCE ne doit pas manquer" .
Le seul savoir-faire reconnu de Véolia par tous les experts techniques de la question, c'est la corruption des grands démocrotes comme Poirson, pour conquérir des gestions de l'eau, en FRANCE et dans le monde entier, et la corruption est d'autant plus croissante que sa réputation est partout de plus en plus mauvaise.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !